• Echec à la Reine,  Les allées du pouvoir,  Princes au quotidien,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Renaissance

    Les mariages maudits d’Isabelle d’Aragon, fille des Rois Catholiques

         Si Jeanne la Folle et Catherine d’Aragon, deux filles d’Isabelle la Catholique qui connaîtront de tragiques destins, nous sont souvent familières, on se penche peu sur Isabelle, la fille aînée. Une jeune femme qui, destinée à servir la politique portugaise de ses parents, joua de malchance. Sa mort prématurée fit basculer le destin de l’Espagne…   Isabelle Junior    Isabelle d’Aragon (Isabel), née en 1470, est le premier enfant des célèbres Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. La naissance d’une fille est une déception pour ses parents, qui cherchent à affirmer leur légitimité au trône, ce qui ne les empêchera jamais de témoigner beaucoup d’amour à ce premier…

  • Crimes et maladies,  Dames de coeur,  Echec à la Reine,  Mensonges, complots et mascarades,  Renaissance

    Bianca Cappello, ambitieuse Vénitienne à la Cour des Médicis

         Le 5 juin 1578, François Ier de Médicis, grand-duc de Toscane, épouse son amour de jeunesse, l’audacieuse Bianca Cappello. Un dur coup porté au nom prestigieux des Médicis. Bianca n’est pas aimée. Comment aurait-il pu en être autrement ? Cette parvenue était la grande rivale de Jeanne d’Autriche, première épouse de François et mère de la future Reine de France Marie de Médicis…    Dix ans plus tard, François et Bianca décèdent à un jour d’intervalle. Des morts suspectes. Des études réalisées en 2007 sur le corps du grand-duc (celui de Bianca n’a pas été retrouvé) ont conclu à un empoisonnement à l’arsenic. Voici l’histoire d’un triangle amoureux, combat de femmes, lutte inégale qui se…

  • Fêtes, arts et création,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    La mode excentrique des fraises : évolutions

         Après un article sur la mode des perruques, et un autre sur la mode des mouches, je me penche à présent sur les fraises…    À la Cour de France, la seconde moitié du XVIème siècle consacre un nouveau type de col qui, objet de multiples variations, va faire fureur jusqu’au début du XVIIème siècle : la fraise. Adoptée dans la plupart des pays d’Europe, elle est l’ancêtre de tous les collets, jabots, cravates et cols qui foisonneront au cours des siècles suivants.   1550 : le décolleté est dissimulé    Jusqu’à la fin du règne de François Ier (1515 – 1547) et même au tout début du règne d’Henri II (1547…

  • Crimes et maladies,  Fin XIXème et XXème siècle,  Mensonges, complots et mascarades,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Restauration,  Second Empire

    Adèle Hugo, la folle de la famille ?

       L’histoire de la folie d’Adèle débute un jour de l’année 1863.    Elle fausse compagnie à Victor Hugo alors en exil à Guernesey, et embarque pour Halifax au Canada, où stationne le régiment d’un officier anglais dont elle est follement amoureuse : Albert Pinson.    Pour se dégager de la servitude dans laquelle son père la maintient, elle est prête à tout. Même à se persuader d’un amour qui n’existe pas… La légende est en marche.    Voilà qui arrange les affaires de Victor Hugo. Faire passer Adèle pour folle plutôt que d’admettre ses actes d’indépendance qui le décrédibilisent.    Un père meurtri par la folie de sa fille, n’est-ce…

  • Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    « Graille », « Néné », « Pimpin » et autres surnoms… princiers !

       À partir du XVIIIème siècle, la mode est aux surnoms dans les Cours princières européennes. En veut-on un exemple ? Au sein de la petite société d’intimes que la Reine de France Marie Leszczynska aime à recevoir dans ses appartements, on use de pseudonymes : les courtisans sont « le Fauteuil », « Petit Train », « Cadet », « Papète », « La Poule »… La progéniture royale n’échappe pas à cet engouement pour les petits noms affectueux, parfois ridicules, souvent touchants !   Mesdames de France    Madame Elisabeth, première née des enfants de France, est surnommée « Babette » par Louis XV dès sa naissance en 1727. Babette et sa jumelle Henriette sont ses deux filles préférées. Ce n’est que peu après…

  • Dames de coeur,  Fêtes, arts et création,  Les allées du pouvoir,  Second Empire

    Blanche de Païva, Lionne de Paris

         L’Hôtel de La Païva est l’un des plus beaux hôtels particuliers de Paris. Propriété d’un club anglais très select depuis 1903, le « Traveler ‘s Club », il n’est ouvert au public que sur visites guidées. Visite qui a été pour moi l’occasion d’en apprendre plus sur la mystérieuse Païva, l’une des demi-mondaines les plus détestées mais aussi admirées du Second Empire. Une femme d’exception.    3 prénoms, 3 mariages, et de multiples amants… Ce sont les étapes de l’ascension sociale spectaculaire d’une femme qui a côtoyé les bas-fonds de la prostitution avant de tenir le salon le plus couru de Paris : Blanche, alias Thérèse, alias Esther.   De…

  • Fêtes, arts et création,  Fin XIXème et XXème siècle

    Anna Held : gloire et désillusions d’une étoile de Broadway

       Dans la première partie de cet article, vous découvriez Anna Held à ses débuts, depuis sa fuite de Pologne aux vaudevilles de Paris en passant par les théâtres yiddish de Londres. Lorsqu’elle rencontre Florenz Ziegfeld, elle abandonne son premier mari et sa fille Liane pour le suivre en Amérique. Producteur de génie et précurseur de ce que l’on appellera plus tard la “communication”, il parvient à exploiter au mieux les talents et spécificités d’Anna.    Les yeux impertinents (véritable marque de fabrique), la taille de guêpe et la “french touch” très sensuelle de la belle font des ravages sur les scènes de Broadway. Amoureux, mariés aux yeux de la…

  • Favorites et courtisanes,  XVII et XVIIIème siècles

    Madame de Montespan – Jean-Christian Petitfils

       Après avoir dévoré « Louise de La Vallière » de Jean-Christian Petitfils, je ne pouvais manquer la biographie de celle qui lui ravit le cœur du Roi !    La rencontre entre Athénaïs de Montespan et Louis XIV transforma le règne du Roi-Soleil. C’est au contact de cette femme au charme sensuel qui sait lui tenir tête, pour qui il éprouve une attirance charnelle, que Louis XIV devient Louis XIV, ce monarque imposant et majestueux, et que Versailles rayonne dans toute l’Europe. Leur liaison coïncide avec la période la plus flamboyante du règne, et c’est la favorite qui lui donna cette impulsion brillante. Procurez-vous “Madame de Montespan” de Jean-Christian Petitfils !  …

  • Croyances et moeurs,  Fin XIXème et XXème siècle,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Bains de mer des têtes couronnées : thérapie réglementée

       Si les vertus thérapeutiques de l’eau de mer sont louées par les civilisations antiques, (égyptiennes, grecques et romaines), ses bienfaits tombent ensuite dans l’oubli pendant plusieurs siècles…   « Ceux qui sont mordus par les chiens enragés se vont baigner à la mer »    Au Moyen-Âge, le moins que l’on puisse dire, c’est que les océans n’ont pas la cote. Synonymes de tempêtes meurtrières, de naufrages terribles, d’assauts de pirates, d’invasions ou d’épidémies, de monstres et de sirènes ensorcelantes, ils terrifient. L’homme s’en tient à l’écart, car la mer « demeure le lieu de mystères insondables ». Les maisons sont construites à l’intérieur des terres, loin des rivages.    Mais progressivement, la…

  • Fêtes, arts et création,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Mesdames de France musiciennes

         La musique participe presque obligatoirement à l’éducation d’une princesse, au même titre que la danse ou le chant. Dans le cas de Mesdames, filles de Louis XV et Marie Leszczynska, la musique va prendre une place particulière.    Pour au moins quatre des six filles du couple qui atteindront l’âge adulte, Henriette, Adélaïde, Victoire et Sophie, la musique devient un véritable « dérivatif au néant de leur existence », une activité qui justifie la vie tristement vaine et monotone de ces princesses.   La passion des filles de France    Mesdames sont plongées dès leur plus tendre enfance dans cet univers artistique. Si Louis XV n’est guère sensible qu’aux sonneries de…

  • Fêtes, arts et création,  Fin XIXème et XXème siècle

    Anna Held : humour et audace, l’ascension d’un phénomène

       Dans un précédant article, je vous parlais de la talentueuse et éclatante Cécile Sorel. Voici à présent la piquante et mutine Anna Held. Incarnation de la française glamour et coquine, Anna va réussir à s’imposer dans le monde complexe du théâtre grâce à son image de parisienne savamment cultivée. Elle va prendre le chemin de l’Amérique… où l’attend son destin.   Trouver sa voie    Anna Held prétend être née à Paris en 1873. En fait, elle naît vers 1869 à Warsaw, en Pologne. Elle affirmera toujours être née à Paris, ce qui, d’une certaine façon, est la vérité : c’est dans la capitale française qu’elle a commencé à devenir…

  • Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Henriette d’Angleterre – Jacqueline Duchêne

       Henriette-Anne, princesse d’Angleterre, est un personnage qui ne manque d’exercer encore aujourd’hui, et ce malgré sa courte existence, son charme piquant et sa gaieté communicative.    Sa mort prématurée a fait couler beaucoup d’encre, mais il faut aussi s’intéresser à son évolution au cours de ses vingt-six années d’existence. Lorsque la petite princesse insignifiante, celle des années douloureuses, devient duchesse d’Orléans, elle occupe une place privilégiée qui lui permet de prendre sa revanche sur la vie. A la Cour du Roi-Soleil, elle va briller comme aucune autre, éprouvant une santé déjà fragile… Procurez-vous “Henriette d’Angleterre, duchesse d’Orléans” par Jacqueline Duchêne !   Une enfance difficile    Les épreuves n’épargnent pas…