• Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Fin XIXème et XXème siècle,  Renaissance,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    La folle épopée du Koh-I-Noor, diamant des Indes

         Le Koh-I-Noor est sans nul doute le plus fascinant des joyaux qui composent le trésor de la couronne britannique, mais aussi, paradoxalement, le moins « anglais » de tous. Ses pérégrinations dignes des romans de cape et d’épée sont avant tout celles de la culture indienne. Il est le symbole même de son histoire chaotique, parfois violente.    La gemme a été extraite des carrières de Golconda, sur le plateau du Deccan, d’une richesse incroyable aujourd’hui tarie. D’autres célèbres diamants proviennent de ces mines : le Régent, le Orloff et le Grand Sancy.   De Babur à Jahan    Le 4 mai 1526, le sultan Babur (Le Tigre), descendant de Gengis…

  • Conte de fée..?,  Echec à la Reine,  Renaissance

    Le sombre destin des épouses d’Ivan le Terrible

         Ivan IV, premier Tsar de Russie dit le Terrible (1530 – 1584) entre en conflit avec l’Eglise orthodoxe en contractant de multiples unions. Il aura six femmes au moins, peut-être sept ou huit.    Lorsqu’il atteint l’âge de quinze ans, on se préoccupe de son mariage. La diplomatie russe échoue à trouver une princesse étrangère. On organise donc un défilé de toutes les potentielles futures épouses, sélectionnées parmi les familles de boyards, à la fin de l’année 1546. Les hommes de confiance du Tsar font un premier tri dans les provinces, puis rabattent les plus appétissantes jeunes filles vers Moscou. Les vierges sont logées par douze dans des…

  • Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Jeu de paume : Roi des sports et sport des Rois

         Le tennis tel que nous le connaissons est né en 1874 avec la publication du premier règlement rédigé par le Gallois Walter Clopton Wingfield, officier britannique. Ce sport devient vite l’un des divertissements favoris des aristocrates anglais. Mais les origines du tennis remontent au Moyen-Âge et son ancêtre, le jeu de paume, est français !   Évolutions    Dans la France des XIIème et XIIIème siècles, les règles du jeu sont cependant bien différentes. Les raquettes n’ont pas encore été inventées, on y joue avec la main (d’où le terme « paume ») ou en utilisant des gants pour ne pas se blesser. « Tennis » est dérivé du terme « tenez », mot que…

  • Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Renaissance

    Maternités : espoirs déçus d’Anne de Bretagne

       Le premier devoir d’une Reine, ou d’une princesse destinée à monter un jour sur le trône, est celui de procréer. Si le couple demeure stérile, c’est à la femme que l’on impute cette dramatique situation. Elle peut alors craindre la répudiation, pratique heureusement très rare à partir du XVIème siècle.    Il ne suffit pas de donner des enfants à la couronne, encore faut-il que ces derniers soient de sexe masculin ! Les filles étant écartées de la succession, la naissance de mâles dans la famille devient une question de survie dynastique. Sitôt mariée, la princesse voit tous les yeux braqués sur son ventre, qui devient le centre de toutes…

  • Crimes et maladies,  Echec à la Reine,  Les allées du pouvoir,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Renaissance

    Jane Grey : destin tragique d’une Reine de neuf jours

          Lorsqu’Henry VIII Tudor s’éteint le 28 janvier 1547, ce n’est ni sa fille aînée Mary, issue de son union avec Catherine d’Aragon, ni sa fille cadette Elizabeth, qu’il a eu avec Anne Boleyn, qui lui succèdent. Comme stipulé dans son testament, c’est le fils que lui a donné sa troisième épouse Jane Seymour qui monte sur le trône : Edward VI est âgé de neuf ans.    L’oncle et tuteur du jeune monarque est rapidement évincé du gouvernement (et même exécuté), et remplacé par l’instigateur de cette révolution de palais, John Dudley, fait duc de Northumberland. Ce personnage ambitieux, intelligent et capable, devient progressivement l’homme le plus influent du Conseil…

  • Fêtes, arts et création,  Les allées du pouvoir,  Renaissance

    Le Camp du Drap d’Or : royal jeu de dupes ?

          Durant toute la première moitié du XVIème siècle, trois grands souverains charismatiques dominent l’Europe : Henry VIII, flamboyant et tyrannique Roi Angleterre, François Ier, fringant et ambitieux Roi de France, et Charles Quint, impénétrable et scrupuleux Roi d’Espagne et Empereur du Saint-Empire romain germanique. Puissants monarques qui s’allient, se trahissent, bref, se livrent une guerre sans merci au gré de leurs intérêts.   Pour contrer Charles, François se rapproche d’Henry    Les relations entre François Ier et Charles Quint n’ont jamais été au beau fixe. Et depuis que Charles a raflé la couronne de l’Empire, en juin 1519, que François convoitait et pour laquelle il était candidat, la guerre…

  • Echec à la Reine,  Les allées du pouvoir,  Princes au quotidien,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Renaissance

    Les mariages maudits d’Isabelle d’Aragon, fille des Rois Catholiques

       Si Jeanne la Folle et Catherine d’Aragon, deux filles d’Isabelle la Catholique qui connaîtront de tragiques destins, nous sont souvent familières, on se penche peu sur Isabelle, la fille aînée. Une jeune femme qui, destinée à servir la politique portugaise de ses parents, joua de malchance. Sa mort prématurée fit basculer le destin de l’Espagne…   Isabelle Junior    Isabelle d’Aragon (Isabel), née en 1470, est le premier enfant des célèbres Rois Catholiques, Isabelle de Castille et Ferdinand d’Aragon. La naissance d’une fille est une déception pour ses parents, qui cherchent à affirmer leur légitimité au trône, ce qui ne les empêchera jamais de témoigner beaucoup d’amour à ce premier fruit…

  • Crimes et maladies,  Dames de coeur,  Echec à la Reine,  Mensonges, complots et mascarades,  Renaissance

    Bianca Cappello, ambitieuse Vénitienne à la Cour des Médicis

       Le 5 juin 1578, François Ier de Médicis, grand-duc de Toscane, épouse son amour de jeunesse, l’audacieuse Bianca Cappello. Un dur coup porté au nom prestigieux des Médicis. Bianca n’est pas aimée. Comment aurait-il pu en être autrement ? Cette parvenue était la grande rivale de Jeanne d’Autriche, première épouse de François et mère de la future Reine de France Marie de Médicis…    Dix ans plus tard, François et Bianca décèdent à un jour d’intervalle. Des morts suspectes. Des études réalisées en 2007 sur le corps du grand-duc (celui de Bianca n’a pas été retrouvé) ont conclu à un empoisonnement à l’arsenic. Voici l’histoire d’un triangle amoureux, combat de femmes, lutte inégale qui se transforma…

  • Fêtes, arts et création,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    La mode excentrique des fraises : évolutions

       Après un article sur la mode des perruques, et un autre sur la mode des mouches, je me penche à présent sur les fraises…    À la Cour de France, la seconde moitié du XVIème siècle consacre un nouveau type de col qui, objet de multiples variations, va faire fureur jusqu’au début du XVIIème siècle : la fraise. Adoptée dans la plupart des pays d’Europe, elle est l’ancêtre de tous les collets, jabots, cravates et cols qui foisonneront au cours des siècles suivants.   1550 : le décolleté est dissimulé    Jusqu’à la fin du règne de François Ier (1515 – 1547) et même au tout début du règne d’Henri II (1547 –…

  • Croyances et moeurs,  Les allées du pouvoir,  Princes au quotidien,  Renaissance

    Mary Tudor, étoile filante sur le trône de France

       A la mort de son épouse Anne de Bretagne en janvier 1514, Louis XII n’a que deux filles : Claude et Renée. Claude est fiancée à François d’Angoulême, héritier du trône de France. Le Roi se résout à célébrer les noces du couple : François épouse Claude, et avec elle la France, en mai 1514.    Louis XII, qui se résigne mal à la perspective « de voir la couronne échoir à son gendre », n’a pas dit son dernier mot. Il veut un héritier de son sang : afin de sceller la paix avec le royaume d’Angleterre, une clause prévoit le mariage de Louis XII avec la sœur cadette d’Henri VIII, la…

  • Dames de coeur,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Corisande, maîtresse et confidente d’Henri IV

         Ah, les fameuses conquêtes d’Henri IV ! Paysannes ou filles d’aubergistes, bourgeoises ou nobles, passades ou maîtresses officielles… Elles sont légions. Corisande occupe, dans cette liste, une place à part. Refusant toujours le statut de favorite, elle fut l’unique maîtresse de Henri à l’aimer uniquement pour lui-même.    C’est la première grande histoire d’amour de celui qui n’est encore que Roi de Navarre. La seule qui fut réciproque, dans sa quête éperdue d’affection. De leurs amours subsiste le plus beau des témoignages : une correspondance régulière d’une incroyable qualité.   Riche héritière    Née au château d’Hagetmau en 1555, Diane d’Andoins, de son vrai nom, est issue d’une illustre et…

  • Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII
    Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII

           Cadeaux diplomatiques, caprices personnels, souvenirs de voyages ou encore spécimens rapportés par des naturalistes en expédition… les animaux exotiques fascinent les souverains d’Europe.    Qu’il s’agisse de montrer sa puissance, d’étaler la fortune de son pays, de divertir et étonner sa Cour, ou encore de faire progresser la science, posséder un animal rare constitue toujours une marque de noblesse et de grandeur. Les monarques français s’adonnent eux aussi, et avec passion, à cette mode séculaire.   Un éléphant, un ours et un lion pour Charlemagne     Durant le très haut Moyen-Age, il est peu fait mention d’animaux exotiques. On sait que Clotaire II (534 – 628) possède…