• Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Restauration

    La girafe superstar de Charles X

         Arrivé sous le règne du dernier Bourbon Charles X, le premier spécimen vivant de girafe foulant le sol français sera la star du pays pendant près de 20 ans. Dans l’histoire de France, cet animal fait figure d’exception : aucun cadeau diplomatique ne provoqua autant d’enthousiasme !   Du Caire à Marseille    En 1824, le Pacha Méhémet Ali gouverne une Égypte moderne dont il est le fondateur. Il cherche à secouer le joug ottoman en se rapprochant des États européens. Apprenant que le Roi Charles X cherche à peupler la Ménagerie royale, Méhémet Ali décide de lui offrir un animal exotique pour entrer dans ses bonnes grâces. Justement, des…

  • Hommes et femmes illustres,  Restauration,  Second Empire

    Sophie de Habsbourg, l’Impératrice de l’ombre – Jean-Paul Bled

      Procurez-vous Sophie de Habsbourg de Jean-Paul Bled !    Cette toute première biographie en français de Sophie de Habsbourg révèle une personnalité hors du commun, au centre de toutes les grandes décisions politiques des années 1830 aux années 1860. Assurément, cette femme mérite mieux que de demeurer pour l’éternité « la méchante belle-mère de Sissi » !   Le pilier de la famille    Éduquée dans la perspective de monter un jour sur un trône, Sophie de Bavière prend très tôt conscience de ses responsabilités lorsqu’elle épouse l’archiduc François-Charles de Habsbourg en 1824.    Belle jeune femme très courtisée (si belle qu’elle est jugée digne de figurer dans la Galerie des Beautés…

  • Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Fin XIXème et XXème siècle,  Renaissance,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    La folle épopée du Koh-I-Noor, diamant des Indes

         Le Koh-I-Noor est sans nul doute le plus fascinant des joyaux qui composent le trésor de la couronne britannique, mais aussi, paradoxalement, le moins « anglais » de tous. Ses pérégrinations dignes des romans de cape et d’épée sont avant tout celles de la culture indienne. Il est le symbole même de son histoire chaotique, parfois violente.    La gemme a été extraite des carrières de Golconda, sur le plateau du Deccan, d’une richesse incroyable aujourd’hui tarie. D’autres célèbres diamants proviennent de ces mines : le Régent, le Orloff et le Grand Sancy.   De Babur à Jahan    Le 4 mai 1526, le sultan Babur (Le Tigre), descendant de Gengis…

  • Fêtes, arts et création,  Hommes et femmes illustres,  Restauration,  Second Empire

    Baudelaire – Marie-Christine Natta

         Une biographie de Charles Baudelaire… Un défi de taille, tant la personnalité du poète est difficile à saisir ! Marie-Christine Natta réussit parfaitement son pari. Elle nous plonge dans l’univers à la fois baroque et ordinaire, innovant et suranné du poète. Les vives contradictions qui régissent sa vie d’artiste font de lui un être singulier, agaçant et touchant, qui dérange de son vivant. L’auteur analyse aussi l’œuvre littéraire de Baudelaire, à la fois d’une intense sensualité et d’une rare violence. Découvrez, contée avec une passion romanesque, la vie accidentée de l’homme et de l’auteur. Procurez-vous Baudelaire de Marie-Christine Natta !   L’entourage    Marie-Christine Natta s’attarde sur une période…

  • Premier Empire,  Reines et Impératrices,  Restauration

    Marie-Louise – Charles-Éloi Vial

         Archiduchesse d’Autriche, Impératrice des Français puis enfin duchesse de Parme, Marie-Louise reste l’un des protagonistes de l’épopée napoléonienne qui suscite le plus de controverses.    Les inconditionnels de Napoléon l’accusent d’avoir abandonné le grand homme à son triste exil sur l’île d’Elbe. Plus grave encore, ils lui reprochent d’avoir laissé mourir son fils à Schönbrunn sans le moindre scrupule.    Si l’histoire de sa vie restera à jamais liée à celle de Napoléon, n’oublions pas que derrière « l’épouse de l’Empereur » se cache une femme. Une femme sensible et fière, consciente de ses devoirs et bien moins sotte que la légende a voulu nous le faire croire.    Une…

  • Restauration,  Second Empire

    Abd El-Kader, Aumale : Identités meurtries

         Singulière initiative que d’offrir au lecteur une biographie croisée du duc d’Aumale et d’Abd El-Kader. Qu’est ce qui peut bien rapprocher ce prince de la maison de France et cet Émir d’Algérie ? Car à première vue tout les oppose : le pays d’origine, la naissance, la religion, l’éducation. Mais la personnalité et le parcours des deux hommes, si similaires, transcendent ces différences. Une lecture originale et inédite de deux destins hors du commun par Thérèse Charles-Vallin.    Procurez-vous Abd el-Kader Aumale : Identités meurtries, de Thérèse Charles Vallin   Un amour commun pour l’Algérie    Aumale / Abd El-Kader, c’est avant tout l’histoire de l’occupation française en Algérie, et des…

  • Crimes et maladies,  Croyances et moeurs,  Les allées du pouvoir,  Premier Empire,  Restauration

    Araktcheïev, le Vampire du tsar Alexandre Ier

       Alexis Araktcheïev, issu d’une famille pauvre de petite noblesse russe, naît en 1769 à Novgorod, à 500 km au nord-ouest de Moscou. L’enfant se distingue très tôt par des résultats scolaires excellents et une extraordinaire capacité de travail. Attiré par une carrière militaire, il entre dans les bonnes grâces du tsarévitch Paul, fils unique de la Grande Catherine. Araktcheïev gravit rapidement les échelons : aide-de-camp, lieutenant-général, major d’artillerie… En 1794, il devient gouverneur de la ville de Gatchina, située à proximité de Saint-Pétersbourg.   Seul soutien du tsar fou Paul Ier    L’accession au trône de Paul Ier en 1796 est décisive pour la carrière d’Alexis Araktcheïev. Ce rustre aux…

  • Les allées du pouvoir,  Premier Empire,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Restauration,  XVII et XVIIIème siècles

    Charlotte, fille aînée du Roi fou George III

      Princess Royal    Le 29 septembre 1766, la Reine d’Angleterre Charlotte de Mecklenburg-Strelitz accouche d’une petite princesse. Elle a déjà donné à son époux, le Roi George III, trois beaux garçons : George, prince de Galles, Frederick et William. C’est donc la première fille du couple. On la baptise Charlotte, comme sa mère, mais elle sera connue sous le nom de « Princess Royal » ou « Royal ».    Dès ses plus jeunes années, Royal développe un complexe d’infériorité par rapport à ses sœurs, surtout à l’égard d’Augusta, née en novembre 1768, et d’Elizabeth, née en mai 1770. Au sein du trio des filles aînées, la comparaison systématique lui est défavorable…

  • Hommes et femmes illustres,  Restauration

    Clémentine d’Orléans, la Médicis des Cobourg – Oliver Defrance

         Louis-Philippe Ier (1773 – 1850) et son épouse Marie-Amélie de Bourbon-Sicile (1782 – 1866), derniers souverains des Français issus de la branche bourbonienne, ont surpris leur peuple par l’exceptionnelle bonne entente qui régnait dans leur couple. Une symbiose qui s’étendait à tous les membres de la famille royale : parents et enfants furent attachés les uns aux autres par un indestructible amour filial. Le couple, leurs 5 fils et leurs 3 filles qui atteignirent l’âge adulte, composèrent l’une des familles royales les plus soudées que la France ait jamais connue (je recommande l’ouvrage : Louis-Philippe et sa famille, de Anne Martin-Fugier).    Mais que savons-nous réellement des enfants de Louis-Philippe et…

  • Crimes et maladies,  Fin XIXème et XXème siècle,  Mensonges, complots et mascarades,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Restauration,  Second Empire

    Adèle Hugo, la folle de la famille ?

       L’histoire de la folie d’Adèle débute un jour de l’année 1863.    Elle fausse compagnie à Victor Hugo alors en exil à Guernesey, et embarque pour Halifax au Canada, où stationne le régiment d’un officier anglais dont elle est follement amoureuse : Albert Pinson.    Pour se dégager de la servitude dans laquelle son père la maintient, elle est prête à tout. Même à se persuader d’un amour qui n’existe pas… La légende est en marche.    Voilà qui arrange les affaires de Victor Hugo. Faire passer Adèle pour folle plutôt que d’admettre ses actes d’indépendance qui le décrédibilisent.    Un père meurtri par la folie de sa fille, n’est-ce…

  • Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    « Graille », « Néné », « Pimpin » et autres surnoms… princiers !

       À partir du XVIIIème siècle, la mode est aux surnoms dans les Cours princières européennes. En veut-on un exemple ? Au sein de la petite société d’intimes que la Reine de France Marie Leszczynska aime à recevoir dans ses appartements, on use de pseudonymes : les courtisans sont « le Fauteuil », « Petit Train », « Cadet », « Papète », « La Poule »… La progéniture royale n’échappe pas à cet engouement pour les petits noms affectueux, parfois ridicules, souvent touchants !   Mesdames de France    Madame Elisabeth, première née des enfants de France, est surnommée « Babette » par Louis XV dès sa naissance en 1727. Babette et sa jumelle Henriette sont ses deux filles préférées. Ce n’est que peu après…

  • Croyances et moeurs,  Fin XIXème et XXème siècle,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Bains de mer des têtes couronnées : thérapie réglementée

       Si les vertus thérapeutiques de l’eau de mer sont louées par les civilisations antiques, (égyptiennes, grecques et romaines), ses bienfaits tombent ensuite dans l’oubli pendant plusieurs siècles…   « Ceux qui sont mordus par les chiens enragés se vont baigner à la mer »    Au Moyen-Âge, le moins que l’on puisse dire, c’est que les océans n’ont pas la cote. Synonymes de tempêtes meurtrières, de naufrages terribles, d’assauts de pirates, d’invasions ou d’épidémies, de monstres et de sirènes ensorcelantes, ils terrifient. L’homme s’en tient à l’écart, car la mer « demeure le lieu de mystères insondables ». Les maisons sont construites à l’intérieur des terres, loin des rivages.    Mais progressivement, la…