• Hommes et femmes illustres,  Restauration,  Second Empire

    Sophie de Habsbourg, l’Impératrice de l’ombre – Jean-Paul Bled

    Procurez-vous Sophie de Habsbourg de Jean-Paul Bled !    Cette toute première biographie en français de Sophie de Habsbourg révèle une personnalité hors du commun, au centre de toutes les grandes décisions politiques des années 1830 aux années 1860. Assurément, cette femme mérite mieux que de demeurer pour l’éternité « la méchante belle-mère de Sissi » !   Le pilier de la famille    Éduquée dans la perspective de monter un jour sur un trône, Sophie de Bavière prend très tôt conscience de ses responsabilités lorsqu’elle épouse l’archiduc François-Charles de Habsbourg en 1824.    Belle jeune femme très courtisée (si belle qu’elle est jugée digne de figurer dans la Galerie des Beautés du…

  • Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Fin XIXème et XXème siècle,  Renaissance,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    La folle épopée du Koh-I-Noor, diamant des Indes

       Le Koh-I-Noor est sans nul doute le plus fascinant des joyaux qui composent le trésor de la couronne britannique, mais aussi, paradoxalement, le moins « anglais » de tous. Ses pérégrinations dignes des romans de cape et d’épée sont avant tout celles de la culture indienne. Il est le symbole même de son histoire chaotique, parfois violente.    La gemme a été extraite des carrières de Golconda, sur le plateau du Deccan, d’une richesse incroyable aujourd’hui tarie. D’autres célèbres diamants proviennent de ces mines : le Régent, le Orloff et le Grand Sancy.   De Babur à Jahan    Le 4 mai 1526, le sultan Babur (Le Tigre), descendant de Gengis Khan,…

  • Fêtes, arts et création,  Hommes et femmes illustres,  Restauration,  Second Empire

    Baudelaire – Marie-Christine Natta

       Une biographie de Charles Baudelaire… Un défi de taille, tant la personnalité du poète est difficile à saisir ! Marie-Christine Natta réussit parfaitement son pari. Elle nous plonge dans l’univers à la fois baroque et ordinaire, innovant et suranné du poète. Les vives contradictions qui régissent sa vie d’artiste font de lui un être singulier, agaçant et touchant, qui dérange de son vivant. L’auteur analyse aussi l’œuvre littéraire de Baudelaire, à la fois d’une intense sensualité et d’une rare violence. Découvrez, contée avec une passion romanesque, la vie accidentée de l’homme et de l’auteur. Procurez-vous Baudelaire de Marie-Christine Natta !   L’entourage    Marie-Christine Natta s’attarde sur une période souvent…

  • Restauration,  Second Empire

    Abd El-Kader, Aumale : Identités meurtries

       Singulière initiative que d’offrir au lecteur une biographie croisée du duc d’Aumale et d’Abd El-Kader. Qu’est ce qui peut bien rapprocher ce prince de la maison de France et cet Émir d’Algérie ? Car à première vue tout les oppose : le pays d’origine, la naissance, la religion, l’éducation. Mais la personnalité et le parcours des deux hommes, si similaires, transcendent ces différences. Une lecture originale et inédite de deux destins hors du commun par Thérèse Charles-Vallin.    Procurez-vous Abd el-Kader Aumale : Identités meurtries, de Thérèse Charles Vallin Un amour commun pour l’Algérie    Aumale / Abd El-Kader, c’est avant tout l’histoire de l’occupation française en Algérie, et des relations complexes…

  • Dames de coeur,  Fin XIXème et XXème siècle,  Princes au quotidien,  Second Empire

    Katia et Alexandre II : le cœur et les sens

       Alexandre II de Russie et Catherine Dolgorouki, Katia pour les intimes, s’aimèrent avec passion. Une relation fusionnelle qui fit scandale, mais qui dura jusqu’à la fin… jusqu’au drame…   La solitude d’un homme    Le 4 avril 1866, le Tsar Alexandre II échappe de justesse à une tentative d’assassinat. Personnellement visé pour la première fois, il est en état de choc. Il a supprimé le servage, réformé l’administration, l’armée et la justice… Et pourtant ! Quoi qu’il entreprenne, on le critique. Il n’en fait pas assez pour les uns, ces fameux « nihilistes », des progressistes issus de la jeunesse remuante qui prônent la destruction totale du régime, et trop pour les…

  • Fêtes, arts et création,  Second Empire

    Napoléon III et Eugénie, bienfaiteurs et amis de Pasteur

    Attirer l’attention de l’Empereur    Louis Pasteur, né en 1822 à Dole, est déjà un éminent professeur de physique et de chimie lorsque Louis-Napoléon Bonaparte proclame le Second Empire en 1852. Profondément bonapartiste, Pasteur séjourne de plus en plus fréquemment à Paris. Il entre à l’Académie des sciences le 8 décembre 1862. C’est une récompense pour avoir réfuté la thèse dite « de la génération spontanée » grâce à la découverte des « animalcules », que l’on nommera bientôt microbes. Les portes des Tuileries, où se pressent les courtisans de Napoléon III et Eugénie lorsque le couple impérial séjourne dans la capitale, lui sont désormais ouvertes.    Pasteur parvient à transmettre à l’Empereur, par…

  • Fin XIXème et XXème siècle,  Princes au quotidien,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Second Empire

    Victoria, la Reine prolifique qui n’aimait pas les enfants

       L’image, bien ancrée dans les esprits et pourtant tardive, que la Reine Victoria a laissée à la postérité, est celle que l’on retrouve figée sur ses photographies les plus célèbres. Une petite femme replète, icône vieillissante drapée dans ses voiles de veuve, suivant les pas de sa ribambelle de petits-enfants et arrières-petits enfants avec attendrissement, leur assurant dès que possible des unions prestigieuses.    Grand-mère, arrière-grand-mère… certes. Mais Victoria fut aussi, et surtout, la mère de neuf enfants. Neuf grossesses, qui la plongèrent à chaque fois dans une profonde dépression. Car oui, Victoria la « grand-mère de l’Europe », fut avant tout une femme lassée par des grossesses extrêmement rapprochées : à 30…

  • Crimes et maladies,  Fin XIXème et XXème siècle,  Princes au quotidien,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Second Empire

    Hémophilie chez les descendants de la Reine Victoria

       L’hémophilie. Une maladie très rare, fléau des têtes couronnées à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.    Empêchant la coagulation du sang, cette pathologie se transmet par les femmes, mais n’affecte que les hommes, et un homme atteint transmet presque obligatoirement la maladie à ses filles, etc… Un hémophile ne peut envisager une vie normale, car il doit perpétuellement faire attention : le moindre choc peut causer une hémorragie. Jusqu’aux années 1970, l’espérance de vie des hémophiles était très faible, vingt ans environ à cause de l’absence de traitement et des risques d’accidents.   « Le mal Victorien »    Victoria, fille du prince Edouard de Kent (quatrième…

  • Crimes et maladies,  Fin XIXème et XXème siècle,  Mensonges, complots et mascarades,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Restauration,  Second Empire

    Adèle Hugo, la folle de la famille ?

       L’histoire de la folie d’Adèle débute un jour de l’année 1863.    Elle fausse compagnie à Victor Hugo alors en exil à Guernesey, et embarque pour Halifax au Canada, où stationne le régiment d’un officier anglais dont elle est follement amoureuse : Albert Pinson.    Pour se dégager de la servitude dans laquelle son père la maintient, elle est prête à tout. Même à se persuader d’un amour qui n’existe pas… La légende est en marche.    Voilà qui arrange les affaires de Victor Hugo. Faire passer Adèle pour folle plutôt que d’admettre ses actes d’indépendance qui le décrédibilisent.    Un père meurtri par la folie de sa fille, n’est-ce…

  • Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    « Graille », « Néné », « Pimpin » et autres surnoms… princiers !

       À partir du XVIIIème siècle, la mode est aux surnoms dans les Cours princières européennes. En veut-on un exemple ? Au sein de la petite société d’intimes que la Reine de France Marie Leszczynska aime à recevoir dans ses appartements, on use de pseudonymes : les courtisans sont « le Fauteuil », « Petit Train », « Cadet », « Papète », « La Poule »… La progéniture royale n’échappe pas à cet engouement pour les petits noms affectueux, parfois ridicules, souvent touchants !   Mesdames de France    Madame Elisabeth, première née des enfants de France, est surnommée « Babette » par Louis XV dès sa naissance en 1727. Babette et sa jumelle Henriette sont ses deux filles préférées. Ce n’est que peu après…

  • Dames de coeur,  Fêtes, arts et création,  Les allées du pouvoir,  Second Empire

    Blanche de Païva, Lionne de Paris

       L’Hôtel de La Païva est l’un des plus beaux hôtels particuliers de Paris. Propriété d’un club anglais très select depuis 1903, le « Traveler ‘s Club », il n’est ouvert au public que sur visites guidées. Visite qui a été pour moi l’occasion d’en apprendre plus sur la mystérieuse Païva, l’une des demi-mondaines les plus détestées mais aussi admirées du Second Empire. Une femme d’exception.    3 prénoms, 3 mariages, et de multiples amants… Ce sont les étapes de l’ascension sociale spectaculaire d’une femme qui a côtoyé les bas-fonds de la prostitution avant de tenir le salon le plus couru de Paris : Blanche, alias Thérèse, alias Esther.   De Moscou…

  • Croyances et moeurs,  Fin XIXème et XXème siècle,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Bains de mer des têtes couronnées : thérapie réglementée

       Si les vertus thérapeutiques de l’eau de mer sont louées par les civilisations antiques, (égyptiennes, grecques et romaines), ses bienfaits tombent ensuite dans l’oubli pendant plusieurs siècles…   « Ceux qui sont mordus par les chiens enragés se vont baigner à la mer »    Au Moyen-Âge, le moins que l’on puisse dire, c’est que les océans n’ont pas la cote. Synonymes de tempêtes meurtrières, de naufrages terribles, d’assauts de pirates, d’invasions ou d’épidémies, de monstres et de sirènes ensorcelantes, ils terrifient. L’homme s’en tient à l’écart, car la mer « demeure le lieu de mystères insondables ». Les maisons sont construites à l’intérieur des terres, loin des rivages.    Mais progressivement, la…