Jeu de paume : Roi des sports et sport des Rois

     Le tennis tel que nous le connaissons est né en 1874 avec la publication du premier règlement rédigé par le Gallois Walter Clopton Wingfield, officier britannique. Ce sport devient vite l’un des divertissements favoris des aristocrates anglais. Mais … Lire la suite­­

Lien du sang : le drame de Louis XIV et Marie-Thérèse

      L’accouchement est, pour toutes ces Reines et ces princesses destinées à assurer la continuité de la dynastie, un exercice périlleux mettant en danger la vie de la mère et de son enfant. Au Moyen-Âge, une femme sur … Lire la suite­­

Marie-Anne de Bourbon, éphémère fiancée de Louis XV

     Au cours de l’année 1719, les rapports entre la France et l’Espagne ne sont pas au beau fixe. Philippe V, petit-fils du Roi-Soleil, règne sur le peuple madrilène conjointement avec sa seconde épouse Élisabeth Farnèse. Philippe d’Orléans, Régent … Lire la suite­­

Hécatombe dans la famille de Louis XIV

      La mort de Monseigneur le Grand Dauphin J’ai perdu mon fils et vous perdez en lui un père qui vous aimait aussi tendrement que je l’aimais lui-même. Il méritait toute mon amitié, par son attachement pour moi, … Lire la suite­­

Antoine Crozat, le français qui possédait l’Amérique, de Pierre Ménard

   Chers lecteurs, vous connaissez à présent mon faible pour les oubliés de l’Histoire. Sans cet ouvrage, la première biographie qui lui est consacrée, la vie d’Antoine Crozat menaçait de rester ensevelie sous des noms plus ou moins prestigieux qui … Lire la suite­­

Infanticides : la détresse des femmes sous l’Ancien Régime

     Depuis la fin du XXème siècle, les infanticides sont rarissimes. Ce comportement nous parait si monstrueux que lorsqu’un cas survient, il fait la une des tabloïdes. Ils sont plus nombreux sous l’Ancien-Régime, mais restent tout aussi dramatiques. La mère … Lire la suite­­

Louise de Polastron, Ange rédempteur du comte d’Artois

     « C’était la tendresse vivante » nous affirme Lamartine. Personnalité touchante et discrète, coquette mais point ambitieuse, celle que Marie-Antoinette surnommait « la bonne Louise » demeura la maîtresse du comte d’Artois, futur Charles X, jusqu’à sa mort. Ce grand amateur de … Lire la suite­­

1 2 3 4 5