• Croyances et moeurs,  Les allées du pouvoir,  Princes au quotidien,  Renaissance

    Mary Tudor, étoile filante sur le trône de France

       A la mort de son épouse Anne de Bretagne en janvier 1514, Louis XII n’a que deux filles : Claude et Renée. Claude est fiancée à François d’Angoulême, héritier du trône de France. Le Roi se résout à célébrer les noces du couple : François épouse Claude, et avec elle la France, en mai 1514.    Louis XII, qui se résigne mal à la perspective « de voir la couronne échoir à son gendre », n’a pas dit son dernier mot. Il veut un héritier de son sang : afin de sceller la paix avec le royaume d’Angleterre, une clause prévoit le mariage de Louis XII avec la sœur cadette d’Henri VIII, la…

  • Crimes et maladies,  Croyances et moeurs,  Dames de coeur,  Les allées du pouvoir,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Jeanne de Pompadour : maîtresse frigide et femme fragile

       Louis XV, l’un de nos plus beaux Rois Bourbons, est un souverain très facilement rongé par l’ennui. Le fond de sa personnalité est la tristesse, à cause de son caractère dépressif lié à une enfance malheureuse.    En devenant la maîtresse du Roi au cours de l’année 1745, Jeanne-Antoinette Poisson, dite Madame d’Étiolles et bientôt faite marquise de Pompadour, est-elle vraiment consciente des difficultés de sa position ?   Probablement. Belle, éduquée, cultivée, elle est aussi prodigieusement intelligente. Et ambitieuse. Mais pour une femme d’une telle condition physique, la tâche est quasi surhumaine.   « La vie que je mène est terrible »    Au sein d’une Cour qui la dénigre, la surnomme avec…

  • Croyances et moeurs,  Moyen-Age

    Hildegarde de Bingen et la sexualité féminine

    La femme, diabolique tentatrice    Le XIIème siècle est celui d’une l’Église triomphante, une Église dite « grégorienne » qui doit son nom au pape Grégoire VII (1073 – 1086). La doctrine se fonde sur la lutte contre la dépravation des mœurs. Le corps, « abominable vêtement de l’âme », est diabolisé.    Ce siècle est aussi héritier d’une tendance misogyne bien ancrée dans les esprits : il sera suivi par bien d’autres. Aux hommes l’espace public, la guerre et le pouvoir. Aux femmes l’espace privé, la maison ou le couvent.    L’Église condamne fermement la « fornication » : la femme devient l’obstacle à la spiritualité, un être dangereux. On la méprise, au même titre que la…

  • Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Quand les Bourbons portaient perruque

      S’il est bien un symbole absolu de l’Ancien Régime, c’est la perruque.    Assurément, les Bourbons ne l’ont pas inventée. Elle est présente dès l’Antiquité, chez les Egyptiens, puis chez les Grecs et les Romains. Certains Rois, princes ou ducs, victimes d’une perte de cheveux disgracieuse et précoce, se parent d’une perruque. Mais ils y sont alors forcés par la dure nécessité…    Réellement adoptée sous Louis XIII, la perruque devient un accessoire de mode à part entière : on ne cherche plus à la camoufler. Louis XIV en fait le symbole de la majesté et de la virilité royale, un objet de prestige. La mode Louis XV se démarque…

  • Croyances et moeurs,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Louis XIV à Napoléon III

        Dans un premier article, je vous parlais des animaux exotiques des Rois, de Charlemagne à Louis XIII : de la folie des lions et des léopards aux singes d’Henri IV, en passant par l’ours de François Ier ou encore l’engouement pour les oiseaux chanteurs. Dans ce second article, passons aux choses sérieuses : les tribulations des premiers jardins zoologiques.   Louis XIV et la Ménagerie de Versailles : premier Jardin zoologique    Mazarin, trop occupé à réprimer les soulèvements de la Fronde, n’a pas le temps de s’adonner à sa passion pour les animaux. Il fait construire une Ménagerie à Vincennes : c’est Louis XIV qui se charge de la peupler de bêtes…

  • apparition du chocolat à la cour de france
    Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    L’apparition du chocolat à la Cour de France

         Découvertes chez les Aztèques et rapportées par Cortez à Charles Quint en 1524, les fèves de cacao restent sous le monopole de l’Empire des Habsbourg jusqu’au début du XVIIème siècle.    Progressivement, le chocolat se diffuse dans une Europe friande de nouveautés en provenance de ces colonies exotiques qui excitent l’imagination. Le chocolat devient, au milieu du XVIIème siècle, une mode fluctuante et controversée à la Cour de France, un produit de luxe. Personne, en tout cas, ne lui reste indifférent !   Du chocolat dans les bagages d’Anne d’Autriche    Chez les Habsbourg d’Espagne, le chocolat « à boire » comme on dit alors, est le breuvage par excellence.…

  • suffragettes
    Croyances et moeurs,  XVII et XVIIIème siècles

    Suffragistes et Suffragettes, le combat des femmes en Angleterre

          Tant que les femmes consentiront à être injustement gouvernées, elles le seront. Emmeline Pankhurst (1858 – 1928)    Dans l’Empire britannique de la seconde moitié du XIXème siècle, c’est la Reine Victoria qui gouverne l’Angleterre depuis des décennies. Pourtant, les femmes sont considérées comme des « citoyens de seconde classe ».   Qu’elles soient riches ou pauvres, paysannes ou bourgeoises, ouvrières ou nobles, elles n’ont pas davantage de droits qu’un criminel, qu’un enfant ou même qu’un malade mental. A métier équivalent, elles gagnent le tiers de ce que gagne un homme et n’ont pas accès à l’éducation. La femme mariée ? Elle ne s’appartient plus, « son identité est subordonnée à celle…

  • Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII
    Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII

           Cadeaux diplomatiques, caprices personnels, souvenirs de voyages ou encore spécimens rapportés par des naturalistes en expédition… les animaux exotiques fascinent les souverains d’Europe.    Qu’il s’agisse de montrer sa puissance, d’étaler la fortune de son pays, de divertir et étonner sa Cour, ou encore de faire progresser la science, posséder un animal rare constitue toujours une marque de noblesse et de grandeur. Les monarques français s’adonnent eux aussi, et avec passion, à cette mode séculaire.   Un éléphant, un ours et un lion pour Charlemagne     Durant le très haut Moyen-Age, il est peu fait mention d’animaux exotiques. On sait que Clotaire II (534 – 628) possède…

  • danseuses au XIXème
    Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Mensonges, complots et mascarades,  Premier Empire,  Restauration,  Second Empire

    Danseuses de l’Opéra au XIXème siècle : l’envers du décor

         L’exposition à l’affiche au Musée d’Orsay « Splendeurs et misères, images de la prostitution », m’a fait découvrir une forme de prostitution dont on parle peu : celle des danseuses de l’Opéra. Au XIXème siècle, cette vie d’asservissement aux hommes menée par les ballerines est une réalité.    Voici l’histoire peu recommandable (et peu enviable) de ces petits rats : loin de leurs glorieux instants sur scène, leur vie derrière le rideau… L’Opéra, lieu de paraître     Au début du XIXème siècle, dans l’imaginaire social, la danse demeure l’activité érotique féminine par excellence : le corps est montré, les courbes mises en valeur. Difficile alors de dire si ces messieurs sont là pour…

  • Croyances et moeurs,  Second Empire

    La légende de Jack O’Lantern : l’origine de la citrouille d’Halloween

         Qui, aujourd’hui, n’a jamais entendu parler de la fameuse citrouille d’Halloween, celle que l’on évide pour y sculpter un visage grimaçant éclairé par une bougie ?     Ce légume d’une belle couleur orangée est devenu, au fil des siècles, le symbole par excellence d’Halloween. Mais saviez-vous qu’avant d’utiliser des citrouilles, on utilisait des navets ? Et pour une raison bien spécifique…   Lorsque les morts viennent hanter les vivants    Halloween est loin d’être une invention Américaine. Sa célébration remonte à plus de 2 500 ans, et est issue de la culture celte : la fête de Samain. Après la récupération de la fête par l’église catholique, le terme « Halloween » est…

  • Croyances et moeurs,  Second Empire

    Julie-Victoire Daubié, première femme à obtenir le baccalauréat

           Au XIXème siècle, sous le Second Empire (1852 – 1870), rien n’empêche les femmes de candidater pour obtenir leur baccalauréat, ce diplôme remis au goût du jour par Napoléon Ier : en effet, il n’existe pas de loi écrite leur interdisant de se présenter ! Pourtant, aucune ne tente l’épreuve… C’est qu’elles n’y songent même pas.    Julie-Victoire Daubié, une vosgienne à la forte personnalité va, à force de ténacité, décrocher le premier baccalauréat féminin de l’histoire de notre pays, le 17 août 1861. Une étape indispensable dans le combat des femmes pour se voir reconnaître les égales des hommes. C’était il y a 150 ans…   De l’éducation  …

  • mystères d'osiris
    Antiquité,  Croyances et moeurs

    Les mystères d’Osiris : secrets enfin dévoilés

         Le culte d’Osiris est célébré à partir du Moyen Empire, et ce jusqu’à la dynastie des Ptolémée, celle de la célèbre Cléopatre. Les « mystères » étaient, pour les égyptiens, des cérémonies commémorant annuellement la légende d’Osiris.    Ces cérémonies, d’abord célébrées à Abydos, puis dans tous les grands temples d’Egypte, ont pu être étudiées dans deux cités situées dans la baie d’Aboukir : Canope et Héracléion, englouties par les eaux à la suite d’une série de catastrophes naturelles au VIIIème siècle.    En 1997, Canope est redécouverte par l’Institut européen d’archéologie sous-marine, dirigé par Franck Goddio. Héracléion, d’une grande richesse archéologique, est à son tour révélée en 2000. Il est aujourd’hui…