• Biographies,  Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Philippe d’Orléans – Elisabetta Lurgo

        Procurez-vous Philippe d’Orléans d’Elisabetta Lurgo !    Souvent décrit comme un évaporé aux mœurs légères, totalement soumis à l’influence de ses mignons, Monsieur serait en plus jaloux et sans aucune conscience politique. C’est un tout autre personnage qui se dévoile dans cette biographie. Elisabetta Lurgo, auteur que je découvre, balaie de nombreux clichés qui collent à la peau du frère unique de Louis XIV.   Le cocon de l’enfance    L’auteur souligne l’importance fondamentale de l’enfance dans les rapports étroits qu’entretiendront Philippe et Louis toute leur vie. Anne d’Autriche, épouse irréfléchie et peu compréhensive avec Louis XIII, vit ses maternités tardives comme une transformation personnelle. De toutes nos…

  • Au fil des siècles,  Crimes et maladies,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    La fistule de Louis XIV : « l’opération » du siècle

         La série Versailles fait renaître de ses cendres un Louis XIV svelte et énergique, au visage poupin éclairé d’un sourire ravageur et encadré d’une chevelure soyeuse. Bref, un Roi d’une santé florissante.    Hélas ! La réalité est loin d’être aussi reluisante. À partir des années 1680/90, le Roi-Soleil est un grand corps malade. Fièvres, goutte, diarrhées, étourdissements, il est très souvent indisposé. À 45 ans, il ne lui reste déjà plus que quelques chicots. L’entourage du Roi admire son courage et sa capacité de résistance, lui qui reste muet face à la douleur la plus insupportable.    C’est incontestablement l’histoire de sa fistule anale, opérée en 1686, qui frappe…

  • Fêtes, arts et création,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Jeux d’hiver à la Cour : dangers des lacs gelés !

         Moyens de locomotion connus depuis bien longtemps des peuples d’Europe centrale et du Nord, patins à glace et traîneaux font fureur à la Cour de France au XVIIIème siècle. En une saison peu propice aux promenades et flâneries en tout genre, où même les lourds carrosses royaux sont impraticables sur les routes enneigées, ces nouvelles sources d’amusement ravissent les princes et leurs courtisans !    La Cour découvre les joies du patinage et des courses de traîneaux sous Louis XIII. Mais c’est véritablement à la fin du règne de son fils Louis XIV que ces jeux d’hiver folkloriques connaissent une vogue sans précédent.   Nouveau château, nouvelles lubies  …

  • Crimes et maladies,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  XVII et XVIIIème siècles

    Hécatombe dans la famille de Louis XIV

         En ce début d’année 1711, Louis XIV est un monarque vieillissant de plus de soixante-dix ans. Son autorité est reconnue et respectée dans toutes les Cours d’Europe. Il peut se targuer d’être le plus puissant Roi du monde.    Une domination qui passe par sa descendance, bien pourvue en mâles, vitrine de sa souveraineté. Ils garantissent une continuité dynastique sur plusieurs générations. Une confiance en l’avenir qui va, au cours des quatre années qui lui restent à vivre, être terriblement mise à mal…   Une descendance assurée    Louis XIV a eu six enfants de son union avec Marie-Thérèse d’Autriche. Un seul a survécu : Louis, Monseigneur, dit le…

  • Favorites et courtisanes,  XVII et XVIIIème siècles

    Madame de Montespan – Jean-Christian Petitfils

       Après avoir dévoré « Louise de La Vallière » de Jean-Christian Petitfils, je ne pouvais manquer la biographie de celle qui lui ravit le cœur du Roi !    La rencontre entre Athénaïs de Montespan et Louis XIV transforma le règne du Roi-Soleil. C’est au contact de cette femme au charme sensuel qui sait lui tenir tête, pour qui il éprouve une attirance charnelle, que Louis XIV devient Louis XIV, ce monarque imposant et majestueux, et que Versailles rayonne dans toute l’Europe. Leur liaison coïncide avec la période la plus flamboyante du règne, et c’est la favorite qui lui donna cette impulsion brillante. Procurez-vous “Madame de Montespan” de Jean-Christian Petitfils !  …

  • Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Henriette d’Angleterre – Jacqueline Duchêne

       Henriette-Anne, princesse d’Angleterre, est un personnage qui ne manque d’exercer encore aujourd’hui, et ce malgré sa courte existence, son charme piquant et sa gaieté communicative.    Sa mort prématurée a fait couler beaucoup d’encre, mais il faut aussi s’intéresser à son évolution au cours de ses vingt-six années d’existence. Lorsque la petite princesse insignifiante, celle des années douloureuses, devient duchesse d’Orléans, elle occupe une place privilégiée qui lui permet de prendre sa revanche sur la vie. A la Cour du Roi-Soleil, elle va briller comme aucune autre, éprouvant une santé déjà fragile… Procurez-vous “Henriette d’Angleterre, duchesse d’Orléans” par Jacqueline Duchêne !   Une enfance difficile    Les épreuves n’épargnent pas…

  • Fêtes, arts et création,  XVII et XVIIIème siècles

    La Galerie des Glaces, ou comment la France éclipsa Venise

       La conception de la Galerie des Glaces est le fruit d’une étroite collaboration entre deux des plus brillants artistes du règne de Louis XIV : l’architecte Jules Hardouin-Mansart et le peintre Charles Lebrun. C’est aussi la naissance d’une forme de suprématie artistique à la française.   Une prouesse technique et architecturale    A l’origine, une terrasse édifiée par Le Vau surplombait le parterre d’eau et séparait les appartements du Roi de ceux de la Reine. Louis XIV veut en faire une galerie somptueuse, qui puisse servir aux cérémonies et réceptions officielles de la Cour, une construction rappelant la puissance de la France et de son Roi, alors grand vainqueur de…

  • Les allées du pouvoir,  XVII et XVIIIème siècles

    Gabrielle, sœur de la Montespan et marquise de Thianges

         Si Athénaïs de Montespan gagne les faveurs de Louis XIV, c’est en partie grâce à sa sœur aînée Gabrielle de Thianges, qui l’introduit dans le monde.    A la Cour, Gabrielle et Athénaïs sont comme deux jumelles, qui se chamaillent et se soutiennent, rivalisant de beauté et d’esprit. A l’image de Marie-Madeleine, troisième sœur Mortemart et abbesse de Fontevrault, Gabrielle conservera les bontés de Louis XIV après l’éviction d’Athénaïs…   La Bourgogne, terre honnie   Gabrielle naît à Lussac-lès-Château en 1631. Elle est la première fille du couple formé par Gabriel de Rochechouart, duc de Mortemart, et la belle et pieuse Diane de Grandseigne.    Élevée au convent…

  • Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Quand les Bourbons portaient perruque

      S’il est bien un symbole absolu de l’Ancien Régime, c’est la perruque.    Assurément, les Bourbons ne l’ont pas inventée. Elle est présente dès l’Antiquité, chez les Egyptiens, puis chez les Grecs et les Romains. Certains Rois, princes ou ducs, victimes d’une perte de cheveux disgracieuse et précoce, se parent d’une perruque. Mais ils y sont alors forcés par la dure nécessité…    Réellement adoptée sous Louis XIII, la perruque devient un accessoire de mode à part entière : on ne cherche plus à la camoufler. Louis XIV en fait le symbole de la majesté et de la virilité royale, un objet de prestige. La mode Louis XV se démarque…

  • Croyances et moeurs,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Louis XIV à Napoléon III

        Dans un premier article, je vous parlais des animaux exotiques des Rois, de Charlemagne à Louis XIII : de la folie des lions et des léopards aux singes d’Henri IV, en passant par l’ours de François Ier ou encore l’engouement pour les oiseaux chanteurs. Dans ce second article, passons aux choses sérieuses : les tribulations des premiers jardins zoologiques.   Louis XIV et la Ménagerie de Versailles : premier Jardin zoologique    Mazarin, trop occupé à réprimer les soulèvements de la Fronde, n’a pas le temps de s’adonner à sa passion pour les animaux. Il fait construire une Ménagerie à Vincennes : c’est Louis XIV qui se charge de la peupler de bêtes…

  • apparition du chocolat à la cour de france
    Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    L’apparition du chocolat à la Cour de France

         Découvertes chez les Aztèques et rapportées par Cortez à Charles Quint en 1524, les fèves de cacao restent sous le monopole de l’Empire des Habsbourg jusqu’au début du XVIIème siècle.    Progressivement, le chocolat se diffuse dans une Europe friande de nouveautés en provenance de ces colonies exotiques qui excitent l’imagination. Le chocolat devient, au milieu du XVIIème siècle, une mode fluctuante et controversée à la Cour de France, un produit de luxe. Personne, en tout cas, ne lui reste indifférent !   Du chocolat dans les bagages d’Anne d’Autriche    Chez les Habsbourg d’Espagne, le chocolat « à boire » comme on dit alors, est le breuvage par excellence.…

  • Madame de Maintenon - Jean-Paul Desprat
    Coup de coeur,  Favorites et courtisanes,  XVII et XVIIIème siècles

    Madame de Maintenon – Jean-Paul Desprat

       Coup de  ♥        Madame de Maintenon. Françoise d’Aubigné. Une seule et même femme, qui attire rarement la sympathie. Son personnage, cependant, fascine.    Son ascension exceptionnelle jusqu’à Louis XIV, elle la doit à sa détermination, mais surtout à son étonnante capacité à jouer la comédie. Destin sans nul autre pareil, personnalité de premier plan durant de longues décennies, Madame de Maintenon a réussi le tour de force d’écrire sa propre histoire, de façonner son personnage. Encore aujourd’hui, sa vie est entourée d’un épais voile de mystère.    Derrière le masque factice d’une piété excessive, Jean-Paul Desprat nous révèle la véritable Madame de Maintenon. Exercice particulièrement difficile tant…