• Crimes et maladies,  Croyances et moeurs,  Les allées du pouvoir,  Premier Empire,  Restauration

    Araktcheïev, le Vampire du tsar Alexandre Ier

       Alexis Araktcheïev, issu d’une famille pauvre de petite noblesse russe, naît en 1769 à Novgorod, à 500 km au nord-ouest de Moscou. L’enfant se distingue très tôt par des résultats scolaires excellents et une extraordinaire capacité de travail. Attiré par une carrière militaire, il entre dans les bonnes grâces du tsarévitch Paul, fils unique de la Grande Catherine. Araktcheïev gravit rapidement les échelons : aide-de-camp, lieutenant-général, major d’artillerie… En 1794, il devient gouverneur de la ville de Gatchina, située à proximité de Saint-Pétersbourg.   Seul soutien du tsar fou Paul Ier    L’accession au trône de Paul Ier en 1796 est décisive pour la carrière d’Alexis Araktcheïev. Ce rustre aux…

  • Echec à la Reine,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Comment Marie Leszczynska manqua le cœur de Louis XV

         Lorsque Marie Leszczynska devient Reine de France le 5 septembre 1725, elle ignore tout des subtilités de Cour et des coteries qui y font rage. Son père, Stanislas, lui a donné pour conseil de se fier entièrement aux artisans de son mariage : le duc de Bourbon et sa maîtresse la marquise Agnès de Prie. Conseil qui va se révéler désastreux.   Un duo d’intrigants    Le duc de Bourbon, Premier ministre depuis la mort du Régent en 1723, et sa maîtresse Madame de Prie sont au faîte de leur puissance. Louis XV est encore trop jeune et trop influençable pour gouverner par lui-même : le couple s’en charge avec délectation.  …

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Coup de coeur,  Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Mazarin, le maître du jeu – Simone Bertière

     Coup de  [icon icon=icon-heart size=32px color=#FF0000 ]            Mazarin, ou l’un des personnages les plus controversés de l’Histoire de France. Un nom porteur de mystères, mais aussi calomnié sans pitié. En effet, que n’a-t-on pas dit sur cet homme, le “Gredin de Sicile” ! N’a-t-il pas dilapidé l’argent de l’Etat à son profit, dans le seul but d’amasser des trésors, disposant à sa mort de la plus considérable fortune de tous les temps ? N’a-t-il pas usurpé l’autorité de la Régente de France, Anne d’Autriche, en devenant son amant ? N’a-t-il  pas sciemment poussé Marie Mancini, sa célèbre nièce, à séduire le jeune Louis XIV dans le…