• Fêtes, arts et création,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Jeux d’hiver à la Cour : dangers des lacs gelés !

       Moyens de locomotion connus depuis bien longtemps des peuples d’Europe centrale et du Nord, patins à glace et traîneaux font fureur à la Cour de France au XVIIIème siècle. En une saison peu propice aux promenades et flâneries en tout genre, où même les lourds carrosses royaux sont impraticables sur les routes enneigées, ces nouvelles sources d’amusement ravissent les princes et leurs courtisans !    La Cour découvre les joies du patinage et des courses de traîneaux sous Louis XIII. Mais c’est véritablement à la fin du règne de son fils Louis XIV que ces jeux d’hiver folkloriques connaissent une vogue sans précédent.   Nouveau château, nouvelles lubies    A…

  • Premier Empire,  Reines et Impératrices,  Restauration

    Marie-Louise – Charles-Éloi Vial

       Archiduchesse d’Autriche, Impératrice des Français puis enfin duchesse de Parme, Marie-Louise reste l’un des protagonistes de l’épopée napoléonienne qui suscite le plus de controverses.    Les inconditionnels de Napoléon l’accusent d’avoir abandonné le grand homme à son triste exil sur l’île d’Elbe. Plus grave encore, ils lui reprochent d’avoir laissé mourir son fils à Schönbrunn sans le moindre scrupule.    Si l’histoire de sa vie restera à jamais liée à celle de Napoléon, n’oublions pas que derrière « l’épouse de l’Empereur » se cache une femme. Une femme sensible et fière, consciente de ses devoirs et bien moins sotte que la légende a voulu nous le faire croire.    Une femme…

  • Croyances et moeurs,  Fin XIXème et XXème siècle,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Bains de mer des têtes couronnées : thérapie réglementée

       Si les vertus thérapeutiques de l’eau de mer sont louées par les civilisations antiques, (égyptiennes, grecques et romaines), ses bienfaits tombent ensuite dans l’oubli pendant plusieurs siècles…   « Ceux qui sont mordus par les chiens enragés se vont baigner à la mer »    Au Moyen-Âge, le moins que l’on puisse dire, c’est que les océans n’ont pas la cote. Synonymes de tempêtes meurtrières, de naufrages terribles, d’assauts de pirates, d’invasions ou d’épidémies, de monstres et de sirènes ensorcelantes, ils terrifient. L’homme s’en tient à l’écart, car la mer « demeure le lieu de mystères insondables ». Les maisons sont construites à l’intérieur des terres, loin des rivages.    Mais progressivement, la…

  • Croyances et moeurs,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Louis XIV à Napoléon III

        Dans un premier article, je vous parlais des animaux exotiques des Rois, de Charlemagne à Louis XIII : de la folie des lions et des léopards aux singes d’Henri IV, en passant par l’ours de François Ier ou encore l’engouement pour les oiseaux chanteurs. Dans ce second article, passons aux choses sérieuses : les tribulations des premiers jardins zoologiques.   Louis XIV et la Ménagerie de Versailles : premier Jardin zoologique    Mazarin, trop occupé à réprimer les soulèvements de la Fronde, n’a pas le temps de s’adonner à sa passion pour les animaux. Il fait construire une Ménagerie à Vincennes : c’est Louis XIV qui se charge de la peupler de bêtes…

  • L'histoire en portraits,  Premier Empire

    Caroline Murat par Elisabeth Vigée Le Brun

         Premier Empire, année 1807. La plus jeune sœur de Napoléon, Caroline Bonaparte, porte le titre de grande-duchesse de Berg depuis l’année précédente, et son union avec Joachim Murat célébrée en 1800 lui a déjà donné quatre enfants, deux filles et deux garçons.      Sœur d’Empereur, mère et épouse comblée, Caroline souhaite que François Gérard (1770 – 1837), le peintre alors à la mode, réalise son portait en pied : Napoléon lui a passé commande pour orner la galerie de Diane aux Tuileries.      Manque de chance, l’artiste croule déjà sous les commandes : la Cour se l’arrache ! Caroline se tourne alors, par défaut, vers Mme Elisabeth…

  • Dames de coeur,  Mensonges, complots et mascarades,  Premier Empire,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois

    Désirée Clary, premier amour de Napoléon Bonaparte

             Bien des années avant de coiffer la couronne de Suède et de Norvège, Désirée Clary fut près de devenir la femme de Napoléon Bonaparte et de se faire couronner Impératrice des Français à la place de Joséphine de Beauharnais. Qui est-elle ? Comment se lia-t-elle avec les Bonaparte jusqu’à se fiancer avec Napoléon et pourquoi, finalement, ne l’épousa-t-elle pas ?   Amitiés    Eugénie-Désirée Clary, née à Marseille le 8 novembre 1777, est la dernière enfant d’une grande fratrie. Son père, François Clary, est issu d’une famille de négociants renommés dans toute la Provence et le Levant. Les Clary sont très réputés pour leurs tissus, principalement des soieries. Ce…

  • impératrice marie-louise et son fils
    Premier Empire,  Reines et Impératrices

    L’Impératrice Marie-Louise, Geneviève Chastenet

         L’Impératrice Marie-Louise ? Elle fut la seconde à porter ce titre en France, de 1810 à 1814, en tant que deuxième épouse de Napoléon Bonaparte.      Si tout le monde connaît la célèbre Joséphine, la première femme de l’Empereur, Marie-Louise en revanche semble avoir été balayée en coup de vent par l’Histoire, comme effacée des mémoires. Les biographies à son sujet sont plutôt rares. Pourquoi ? Et d’où vient cette mauvaise réputation qu’elle traine encore comme un boulet, près d’un siècle et demi après sa mort ?    Cette biographie réhabilite celle qui supporta courageusement d’être le jouet des puissances européennes, et dont les apologistes de Napoléon n’eurent jamais de cesse…

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Premier Empire,  Restauration,  Rois et Empereurs,  Second Empire

    Le Roi Jérôme – Jacques-Olivier Boudon

       Aucun biographe (ou si peu) ne s’est penché sur le personnage de Jérôme Bonaparte, devenu souverain, en 1807, de ce curieux royaume de Westphalie.    Le mérite de tout ce que nous savons sur le plus jeune frère de Napoléon revient aux mémorialistes de tous bords, pas forcément fiables, qui nous présentent Jérôme sous les traits d’un débauché trompant sa femme sans état d’âme, dilapidant sans compter son argent, un homme jouisseur, prétentieux, hautain et orgueilleux.    Qui fut Jérôme, dont l’appartenance à la fratrie Bonaparte le prédisposait à un glorieux destin ? Jacques-Olivier Boudon, un spécialiste de l’Empire, s’attaque à cette figure atypique et méconnue, par delà les clichés. Procurez…

  • Au fil des siècles,  Chroniques,  L'histoire en portraits,  Premier Empire

    L’Impératrice Joséphine – Pierre-Paul Prud’hon

        Contexte    Conservé au musée du Louvre, ce tableau a été réalisé par Pierre-Paul Prud’hon de 1805 à 1809. Il représente Joséphine de Beauharnais, l’Impératrice Joséphine, dans son parc de la Malmaison. Exposé dans la galerie de tableaux de la souveraine, il revient à sa fille la Reine Hortense à sa mort en 1814 : elle l’installe avec elle dans son charmant château d’Arenenberg. On le retrouve dans les appartements de Napoléon III aux Tuileries, puis il est définitivement attribué au musée du Louvre en 1879.    Pierre-Paul Prud’hon est l’un des peintres favoris du couple impérial et le professeur de dessin de l’Impératrice. Ses peintures sont uniques en…

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Hommes et femmes illustres,  Premier Empire

    Pauline Bonaparte, la Vénus de l’Empire – Flora Fraser

         Pauline Bonaparte fut non seulement la sœur préférée de Napoléon, mais également la plus célèbre. Célèbre pour ses frasques et son profil de déesse grecque. Mais une fois évoqués cette beauté, légendaire, et ce goût démesuré pour la provocation, que dire ? Que savons-nous réellement de celle qui passait pour l’une des plus belles femmes de son époque, Vénus ainsi représentée par le sculpteur Canova ? Souvent peu de choses en vérité…    Certains trouveront que l’existence de Pauline, dénuée de tout rôle politique, faite de coquetterie et de plaisirs, n’est pas particulièrement passionnante. Néanmoins, ce livre apporte des révélations (il n’est pas nécessaire de jouer un rôle en politique pour avoir…