• Mensonges, complots et mascarades,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  XVII et XVIIIème siècles

    Louis XIV marie sa fille… Madame Lucifer !

      La gloire des bâtards        Louis XIV eut toute sa vie pour ses enfants légitimés, ceux de Madame de Montespan et de Louise de La Vallière, beaucoup d’affection et une infinie complaisance.    Il souhaitait les élever au rang des princes du sang, leur assurer une haute position dans l’Etat. Cette élévation passait nécessairement par des alliances prestigieuses. Les manœuvres qu’il employa pour marier son neveu, le duc de Chartres, futur Régent, à sa fille Françoise-Marie de Bourbon, furent peu dignes du grand Roi !    Deux de ses filles étaient déjà mariées à des princes de la famille royale. Marie-Anne de Bourbon, belle et fière fille de…

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Reines et Impératrices,  XVII et XVIIIème siècles

    Marie de Médicis – Philippe Delorme

    [columns] [span6] [/span6][span6]        Médicis. Une sombre réputation semble poursuivre les titulaires de ce nom. Et Marie, plus encore que sa lointaine cousine Catherine, cristallise les critiques. On ne lui reconnaît même pas, contrairement à celle qui fut la mère de trois Rois et régna souvent à leur place, une forme d’intelligence politique.       Balourde, ignorante, cupide, égoïste, insensible, viscéralement attaché à un pouvoir qu’elle utilise mal, tous les qualificatifs les moins valorisants sont attachés à Marie de Médicis, épouse d’Henri IV. Menée à la baguette par les Concini, elle aurait tenu son fils, Louis XIII, dans l’ignorance des réalités du pouvoir afin de se l’accaparer.     Qu’en est-il…

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Coup de coeur,  Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Le Régent – Jean-Christian Petitfils

     Coup de ♥    Le Régent… quel Régent ? Des Régentes, oui, la France en a comptées de nombreuses, et de fameuses ! Anne de Beaujeu, Louise de Savoie, Catherine de Médicis, Marie de Médicis, Anne d’Autriche… Mais le Régent alors ? La France n’en a pourtant connu qu’un seul : Philippe II d’Orléans.    Philippe traine, encore aujourd’hui, une réputation exécrable. Homme d’Etat médiocre, libertin préoccupé par les plaisirs de la chair et se livrant à des orgies monstrueuses en compagnie d’une société d’hommes et de femmes aussi corrompue que lui-même, égoïste motivé par son intérêt personnel.    La légende, comme c’est si souvent le cas, a pris le pas sur l’Histoire. Jean-Christian Petitfils…