• Crimes et maladies,  Fin XIXème et XXème siècle,  Mensonges, complots et mascarades,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Restauration,  Second Empire

    Adèle Hugo, la folle de la famille ?

       L’histoire de la folie d’Adèle débute un jour de l’année 1863.    Elle fausse compagnie à Victor Hugo alors en exil à Guernesey, et embarque pour Halifax au Canada, où stationne le régiment d’un officier anglais dont elle est follement amoureuse : Albert Pinson.    Pour se dégager de la servitude dans laquelle son père la maintient, elle est prête à tout. Même à se persuader d’un amour qui n’existe pas… La légende est en marche.    Voilà qui arrange les affaires de Victor Hugo. Faire passer Adèle pour folle plutôt que d’admettre ses actes d’indépendance qui le décrédibilisent.    Un père meurtri par la folie de sa fille, n’est-ce…

  • Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Henriette d’Angleterre – Jacqueline Duchêne

       Henriette-Anne, princesse d’Angleterre, est un personnage qui ne manque d’exercer encore aujourd’hui, et ce malgré sa courte existence, son charme piquant et sa gaieté communicative.    Sa mort prématurée a fait couler beaucoup d’encre, mais il faut aussi s’intéresser à son évolution au cours de ses vingt-six années d’existence. Lorsque la petite princesse insignifiante, celle des années douloureuses, devient duchesse d’Orléans, elle occupe une place privilégiée qui lui permet de prendre sa revanche sur la vie. A la Cour du Roi-Soleil, elle va briller comme aucune autre, éprouvant une santé déjà fragile… Procurez-vous “Henriette d’Angleterre, duchesse d’Orléans” par Jacqueline Duchêne !   Une enfance difficile    Les épreuves n’épargnent pas…

  • castiglione
    Fêtes, arts et création,  Second Empire

    La Castiglione, ses photos : folie et obsession

           Dans la première partie de cet article, je vous dévoilais l’œuvre moderne de la Castiglione en photographie (voir La Castiglione, ses photos : fascination et modernisme), sa capacité novatrice à jouer avec l’objectif et à se mettre en scène.    De 1867 à 1875, Virginia de Castiglione abandonne totalement la photographie. Depuis l’Italie lui parviennent des échos de la terrible défaite de Sedan face à la Prusse et de l’écroulement du Second Empire en 1870.    S’installant à nouveau dans la capitale, elle vit avec ses chiens pour seuls compagnons et ne reçoit plus personne. Lors de ses rares sorties, elle se couvre d’un voile pour que personne ne…

  • Tallien, le mal-aimé de la Révolution – Thérèse Charles-Vallin
    Hommes et femmes illustres,  XVII et XVIIIème siècles

    Tallien, le mal-aimé de la Révolution – Thérèse Charles-Vallin

         Si Jean-Lambert Tallien est connu du grand public, c’est essentiellement car il fut l’époux de la belle Merveilleuse Thérésia Cabarrus, de 1794 à 1802. Mais que savons nous de l’homme ? Peu de choses en réalité. Il fut pourtant un acteur fondamental de la Révolution.    Grâce à des sources inédites puisées dans les archives familiales, sa descendante, Thérèse Charles-Vallin, offre un regard neuf sur Jean-Lambert, et sur cette période trouble, sanglante et pourtant pleine de promesses de notre Histoire. Elle redonne ainsi toute son intensité et son importance à celui qui mit fin à la tyrannie de Robespierre. Procurez-vous “Tallien : Le mal-aimé de la Révolution” !  …

  • Fêtes, arts et création,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois,  Restauration

    Marie d’Orléans, la fille artiste et romantique de Louis-Philippe

           Princesse romantique jusqu’à la mélancolie, Marie occupe une place bien à part dans la fratrie Orléans.   Née le 12 avril 1813 et titrée Mademoiselle de Beaujolais, troisième des dix enfants du Roi Louis-Philippe et de la Reine Marie-Amélie, elle manifeste très jeune un goût prononcé pour les arts, la création, la modernité.    Son œuvre artistique, forcément réduite puisqu’elle meurt prématurément à l’âge de vingt-cinq ans, a vite été oubliée et négligée. Ses créations ont été considérées comme des caprices de « petite fille riche ».    Contrairement à son père, certes grand mécène, mais aimant la peinture purement historique, ressemblante et assez académique, Marie possède, en connaisseuse, comme…

  • Favorites et courtisanes,  XVII et XVIIIème siècles

    Louise de La Vallière – Jean-Christian Petitfils

               Lorsque l’on évoque Louis XIV et les femmes, deux noms se détachent et dominent avec superbe : Athénaïs de Montespan, la favorite flamboyante et mordante, et Françoise de Maintenon, l’énigmatique épouse secrète. Le grand public néglige souvent la douce et discrète Louise de La Vallière. Une fable tenace la dépeint comme l’insignifiante et naïve première maîtresse du Roi, sans réel intérêt.   Et pourtant ! Dotée de qualités de cœur remarquables, cette jeune femme sera l’unique maîtresse de Louis XIV à l’aimer uniquement pour lui-même. Si l’Histoire a tendance à se focaliser sur Athénaïs et Françoise, c’est qu’elles ont amené, chacune à leur manière, le scandale :…

  • Mensonges, complots et mascarades,  Moyen-Age,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois

    Liaisons dangereuses à la Tour de Nesle

         Nous sommes en 1314, et jamais le Roi de France n’a été si puissant. À quarante-cinq ans, le petit fils de Saint Louis, Philippe le Bel, est véritablement « empereur en son royaume », seul maître d’une monarchie qu’il centralise et dont il réaffirme la prééminence sur les vassaux.    Morte en 1302, sa tendre épouse Jeanne de Navarre a assuré la dynastie en lui donnant trois fils : Louis de Navarre, Philippe de Poitiers, et Charles de la Marche. Afin de renforcer encore la puissance Capétienne, Philippe le Bel met en œuvre une habile politique matrimoniale pour ses fils. Il ne va pas chercher des étrangères, comme il est généralement…

  • Rois et Empereurs,  XVII et XVIIIème siècles

    Charles Ier, l’honneur et la fidélité – Michel Duchein

           Un mythe enveloppe la personne de Charles Ier d’Angleterre, petit-fils de Mary Stuart et Roi martyr, décapité en 1649 par les rebelles fédérés autour du redoutable Cromwell. Une destinée qui, « durant plus de trois siècles et demi, n’a pas cessé de susciter l’émotion, la sympathie et la pitié ».    Sur fond de guerre civile, le règne de ce monarque bon, soucieux de la gloire de la royauté mais trop éloigné des réalités de son temps et trop distant de son peuple, n’a été qu’un enchainement d’évènements imprévus, de concours de circonstances et de fautes politiques. Procurez-vous Charles 1er, l’honneur et la fidélité !     Un prince…

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Reines et Impératrices,  Second Empire

    Charlotte, la passion et la fatalité – Mia Kerckvoorde

         Charlotte de Belgique, où l’éphémère Impératrice du Mexique, est une de ces figures de l’Histoire qui ne fut jamais épargnée par la vie. Mia Kerckvoorde, auteur belge, réécrit pour son lecteur cette histoire dramatique, grâce à de nombreuses sources inédites, notamment la correspondance de la princesse, dont elle use à merveille.    La vie de Charlotte, née avec le rang, la beauté et l’intelligence, appelée à un glorieux destin, se révèle une suite de déconvenues, de malheurs et de désillusions. Une tragédie en trois actes. Procurez-vous Charlotte : La Passion et la Fatalité, de Mia Kerckvoorde   Premier acte : l’union du malheur    La première princesse de Belgique, Charlotte,…

  • Favorites et courtisanes,  Second Empire

    La Castiglione, Vies et métamorphoses – Nicole G. Albert

           La vie de Virginia Oldoïni, plus connue sous le nom de comtesse de Castiglione, est presque devenue un mythe. Si elle ne fut qu’une maîtresse passagère de Napoléon III, elle laissa en revanche une empreinte ineffaçable dans l’Histoire, par sa personnalité exceptionnelle et ses extravagances. Les historiens ont habituellement du mal à cerner la belle comtesse, tout comme elle déconcerta la plupart de ses contemporains.    Nicole G. Albert s’attache à restituer au mieux toutes les facettes de la personnalité déroutante de cette femme imprévisible. Pleine de contradictions, indépendante, aventurière, mais aussi profondément neurasthénique, elle fut surtout précurseur de l’art dans la photographie. La fin de vie sa…

  • Au fil des siècles,  Biographies,  Reines et Impératrices,  Second Empire

    Sissi, Impératrice d’Autriche – Jean des Cars

             Qui ne connaît pas la belle Sissi de Wittelsbach, Impératrice d’Autriche, immortalisée sous les traits de la fabuleuse Romy Schneider ? C’est donc à une figure presque mythique que s’attaque Jean des Cars. Mais dans ce livre, pas de Romy Schneider ni de romance. C’est la véritable Sissi qui s’offre aux lecteurs, la Sissi au charme fou, devenue Impératrice du jour au lendemain, de la plus merveilleuse des manières, mais aussi la Sissi dépressive, à la vie secouée de drames et d’obligations qui la révulsent.    Avec passion, avec modernité, grâce à des descriptions riches et à un style toujours agréable à lire, Jean des Cars sait à merveille nous transporter…