• Fêtes, arts et création,  XVII et XVIIIème siècles

    Hans et Marguerite : amours éléphantesques au Jardin des Plantes

         Sous la Révolution et le Directoire, les animaux occupent une place bien particulière. Véritables citoyens en gestation, ils doivent inspirer aux bons petits patriotes français respect et admiration pour la République. Si l’on observe un réel intérêt des scientifiques et de la population pour leur bien-être, les animaux sont aussi utilisés à des fins de propagande. Le Jardin des Plantes vient appuyer, renforcer la République, qui connaît quelques déboires intérieurs et extérieurs, en éduquant la population. En 1798, l’arrivée de deux éléphants offre une exceptionnelle opportunité aux scientifiques de réaliser des expériences pour glorifier le régime, à travers le comportement amoureux des pachydermes !   Butin de guerre  …

  • Crimes et maladies,  Fêtes, arts et création,  Moyen-Age

    Le Bal des ardents, où Charles VI manqua de brûler vif

         5 août 1392, forêt du Mans. Le roi Charles VI est victime d’un accès de folie : il dégaine son épée et tue quatre gentilshommes de sa suite. On est obligé de s’y prendre à plusieurs pour le maîtriser et le ramener dans la chambre qu’il occupe à Creil, au nord de Paris. Dans les semaines qui suivent, le monarque alterne entre abattement profond et crises de fureur. Il lui arrive de briser des objets par terre, et il tente même de se jeter par la fenêtre de sa chambre.    Peu à peu, à force de repos, le roi guérit. Il est tout à fait rétabli après quatre…

  • Croyances et moeurs,  Fêtes, arts et création,  Restauration

    La girafe superstar de Charles X

         Arrivé sous le règne du dernier Bourbon Charles X, le premier spécimen vivant de girafe foulant le sol français sera la star du pays pendant près de 20 ans. Dans l’histoire de France, cet animal fait figure d’exception : aucun cadeau diplomatique ne provoqua autant d’enthousiasme !   Du Caire à Marseille    En 1824, le Pacha Méhémet Ali gouverne une Égypte moderne dont il est le fondateur. Il cherche à secouer le joug ottoman en se rapprochant des États européens. Apprenant que le Roi Charles X cherche à peupler la Ménagerie royale, Méhémet Ali décide de lui offrir un animal exotique pour entrer dans ses bonnes grâces. Justement, des…

  • Actualités

    Embarquez pour la croisière Napoléon !

         Vous cherchez à vous évader ? Un voyage culturel de dernière minute ? La croisière Napoléon va bientôt partir ! Fans d’histoire, cet itinéraire au fil du Danube organisé par Croisières d’exception est fait pour vous.     Retrouvez-moi le 8 juin au départ de Paris pour cette aventure d’une semaine sur les traces de Napoléon ! Il reste de belles cabines disponibles et Croisières d’exception propose jusqu’au départ des offres très intéressantes, profitez-en…     Un périple riche, intense et varié, qui nous mènera des sauvages steppes hongroises aux superbes façades néo-gothiques du Parlement de Budapest, en passant par les trésors de l’abbaye de Melk où Napoléon résida à…

  • Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Jeu de paume : roi des sports et sport des rois

         Le tennis tel que nous le connaissons est né en 1874 avec la publication du premier règlement rédigé par le Gallois Walter Clopton Wingfield, officier britannique. Ce sport devient vite l’un des divertissements favoris des aristocrates anglais. Mais les origines du tennis remontent au Moyen-Âge et son ancêtre, le jeu de paume, est français !   Évolutions    Dans la France des XIIème et XIIIème siècles, les règles du jeu sont cependant bien différentes. Les raquettes n’ont pas encore été inventées, on y joue avec la main (d’où le terme « paume ») ou en utilisant des gants pour ne pas se blesser. « Tennis » est dérivé du terme « tenez », mot que…

  • Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Ferdinand IV de Naples, un souverain… pas très royal !

       Ferdinand IV de Naples, puis Ferdinand Ier des Deux-Siciles (1751 – 1825) restera pour ses sujets le bien-aimé Re Nasone (Roi Gros Nez…) ou Re Lazzaroni. Sa popularité auprès de ce petit peuple napolitain, les lazzaroni, ne se démentira jamais, et lui permettra de remonter sur le trône des Deux-Siciles après l’ouragan Bonaparte !    Mais qu’avait donc le Roi Ferdinand de si particulier pour s’attacher durablement l’affection de ses sujets les plus humbles ?   Un peuple insouciant    Les Napolitains sont un peuple expressif : ils aiment parler et rire bruyamment, gesticuler, dire ce qu’ils pensent et laisser libre cours à leurs passions. Ils sont excessifs aussi, passant d’un…

  • Fêtes, arts et création,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Mesdames de France musiciennes

         La musique participe presque obligatoirement à l’éducation d’une princesse, au même titre que la danse ou le chant. Dans le cas de Mesdames, filles de Louis XV et Marie Leszczynska, la musique va prendre une place particulière.    Pour au moins quatre des six filles du couple qui atteindront l’âge adulte, Henriette, Adélaïde, Victoire et Sophie, la musique devient un véritable « dérivatif au néant de leur existence », une activité qui justifie la vie tristement vaine et monotone de ces princesses.   La passion des filles de France    Mesdames sont plongées dès leur plus tendre enfance dans cet univers artistique. Si Louis XV n’est guère sensible qu’aux sonneries de…

  • Croyances et moeurs,  Princes au quotidien,  XVII et XVIIIème siècles

    Bouffonneries de Pierre le Grand : orgies impériales

         Le 19 février 1690, la tsarine Eudoxie met au monde un héritier, le tsarévitch Alexis. Son époux Pierre Ier témoigne sa joie en se servant une rasade de vodka avant de délaisser sa femme et son nouveau né pour se procurer des plaisirs sensuels dans les bras des femmes du faubourg Allemand, expertes aux jeux de l’amour. Voilà qui illustre à merveille le genre de vie qu’affectionne Pierre.    Celui que l’on connaît sous le nom de Pierre Le Grand va bientôt s’atteler à réformer la Russie, comme aucun Tsar ne l’a fait avant lui, entreprenant de vastes conquêtes qui permettront à son pays de rivaliser avec les grandes…

  • Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Collections de beautés des têtes couronnées

        Célébrer la beauté féminine. Une activité à laquelle s’adonnent volontiers les plus grandes familles souveraines !    Entre 1666 et 1668, Sir Peter Lely réalise les portraits des demoiselles de compagnie d’Anne Hyde, duchesse d’York, première épouse du Roi d’Angleterre Jacques II. Les portraits de cette collection, les Windsor Beauties, sont exposés au château de Hampton Court.    Violante-Béatrice de Bavière, grande duchesse de Toscane par son mariage avec Ferdinand III de Médicis, fait appel à l’artiste Giovanna Fratellini pour portraiturer toutes les plus belles demoiselles de compagnie de sa maison. Les tableaux sont exposés dans sa somptueuse Villa Lampeggi jusqu’à sa mort en 1731. Ces pastels d’une grande qualité sont soigneusement conservés dans…

  • Croyances et moeurs,  Premier Empire,  Princes au quotidien,  Restauration,  Second Empire,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Louis XIV à Napoléon III

        Dans un premier article, je vous parlais des animaux exotiques des Rois, de Charlemagne à Louis XIII : de la folie des lions et des léopards aux singes d’Henri IV, en passant par l’ours de François Ier ou encore l’engouement pour les oiseaux chanteurs. Dans ce second article, passons aux choses sérieuses : les tribulations des premiers jardins zoologiques.   Louis XIV et la Ménagerie de Versailles : premier Jardin zoologique    Mazarin, trop occupé à réprimer les soulèvements de la Fronde, n’a pas le temps de s’adonner à sa passion pour les animaux. Il fait construire une Ménagerie à Vincennes : c’est Louis XIV qui se charge de la peupler de bêtes…

  • Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII
    Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII

           Cadeaux diplomatiques, caprices personnels, souvenirs de voyages ou encore spécimens rapportés par des naturalistes en expédition… les animaux exotiques fascinent les souverains d’Europe.    Qu’il s’agisse de montrer sa puissance, d’étaler la fortune de son pays, de divertir et étonner sa Cour, ou encore de faire progresser la science, posséder un animal rare constitue toujours une marque de noblesse et de grandeur. Les monarques français s’adonnent eux aussi, et avec passion, à cette mode séculaire.   Un éléphant, un ours et un lion pour Charlemagne     Durant le très haut Moyen-Age, il est peu fait mention d’animaux exotiques. On sait que Clotaire II (534 – 628) possède…

  • Louis xiv et la danse
    Fêtes, arts et création,  XVII et XVIIIème siècles

    Louis XIV et la danse : expression du règne

             Véritable passion au service de sa politique, la danse fait partie intégrante de la vie de Louis XIV dans le premier tiers de son règne. Le Roi-Soleil dansera, au total, dans vingt-sept grands ballets de cour avant de tirer sa révérence en 1670, à l’âge de trente-deux ans.   Un talent    Le jeune Louis XIV, devenu Roi à l’âge de cinq ans en 1643, n’a que très peu connu son père Louis XIII. C’est sa mère la Régente Anne d’Autriche, et son principal ministre le cardinal Mazarin, qui se chargent de son éducation. Si les activités de l’esprit, telles que la littérature ou la lecture,…