• Fêtes, arts et création,  Fin XIXème et XXème siècle,  Moyen-Age,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Troyes ou l’Histoire par les livres

         Les siècles défilent, les écrits restent. Les livres, à la fois objets d’art et boîtes à secrets, deviennent de précieux témoignages du passé. Ainsi les exceptionnelles collections anciennes de la Médiathèque de Troyes font défiler la riche histoire de la ville et de sa région.   Un fonds inestimable    La plupart de ces bijoux de papier aux reliures anciennes trônent dans la Grande Salle du bâtiment, couvrant les murs, du sol au plafond, de leurs reliures anciennes. Cet espace fascinant, où la température est maintenue à 18°C, n’est accessible qu’en visite guidée.    Au milieu des milliers de livres imprimés, provenant pour la plupart d’anciennes bibliothèques ecclésiastiques,…

  • Au fil des siècles,  Chroniques,  Fêtes, arts et création,  L'histoire en portraits,  Moyen-Age

    La tenture de l’Apocalypse : trésor médiéval du château d’Angers

         Lors de ma récente découverte de la ville d’Angers, je suis restée émerveillée devant le majestueux château des ducs d’Anjou et ses 17 tours imposantes en schiste et en calcaire. Émerveillée par la tenture de l’Apocalypse, trésor du lieu, je vous conte aujourd’hui son histoire fascinante…   Une famille de mécènes    On oublie souvent que le XIVème siècle, marqué par la Guerre de Cent ans, est aussi celui d’un prodigieux foisonnement artistique et culturel. Le roi Jean II le Bon transmet l’amour du faste et des arts, caractéristique des Valois, à ses descendants. Son fils aîné Charles V monte sur le trône en 1364. Il consacre son…

  • Crimes et maladies,  Mensonges, complots et mascarades,  Moyen-Age,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois

    Le supplice de Chramne, fils rebelle du Roi Clotaire

         À sa mort en 511, Clovis Ier, premier souverain chrétien des Francs, divise son prestigieux royaume entre ses quatre fils : Thierry, issu d’un premier lit, et ses demi-frères Clodomir, Childebert et Clotaire. Rapidement, ce-dernier s’impose comme le plus fin politique et le plus ambitieux des quatre.   Clotaire Ier l’ambitieux    Après la disparition de Clodomir, qui périt les armes à la main en 524, Clotaire s’approprie sa part du royaume et épouse sa veuve, au mépris de la loi salique puisque le défunt a 3 fils. Qu’importe, Clotaire parvient à les faire assassiner (voir mon article à ce sujet). En 534, il marche sur le royaume des…

  • Crimes et maladies,  Fêtes, arts et création,  Moyen-Age

    Le Bal des ardents, où Charles VI manqua de brûler vif

         5 août 1392, forêt du Mans. Le roi Charles VI est victime d’un accès de folie : il dégaine son épée et tue quatre gentilshommes de sa suite. On est obligé de s’y prendre à plusieurs pour le maîtriser et le ramener dans la chambre qu’il occupe à Creil, au nord de Paris. Dans les semaines qui suivent, le monarque alterne entre abattement profond et crises de fureur. Il lui arrive de briser des objets par terre, et il tente même de se jeter par la fenêtre de sa chambre.    Peu à peu, à force de repos, le roi guérit. Il est tout à fait rétabli après quatre…

  • Conte de fée..?,  Echec à la Reine,  Moyen-Age

    Le cauchemar d’Ingeburge, épouse bafouée de Philippe-Auguste

         Jusqu’à la fin du XIIème siècle, le statut d’épouse royale reste fragile. En France, de Charles le Chauve (823 – 877) à Philippe-Auguste (1165 – 1223), 17 Rois épousent 30 femmes. 10 sont répudiées. Une sur trois, c’est énorme ! Si parfois ces « divorces » relèvent d’une nécessité dynastique, ils sont bien plus souvent décidés selon le « bon plaisir du Roi ». Aucune affaire de répudiation ne causera un si grand scandale que celle d’Ingeburge de Danemark par le Roi de France Philippe-Auguste.    Il ne s’agit pas de contester que Philippe-Auguste fût ce grand Roi conquérant qui parvint à préserver la puissance étatique de la France et à faire de…

  • Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Jeu de paume : roi des sports et sport des rois

         Le tennis tel que nous le connaissons est né en 1874 avec la publication du premier règlement rédigé par le Gallois Walter Clopton Wingfield, officier britannique. Ce sport devient vite l’un des divertissements favoris des aristocrates anglais. Mais les origines du tennis remontent au Moyen-Âge et son ancêtre, le jeu de paume, est français !   Évolutions    Dans la France des XIIème et XIIIème siècles, les règles du jeu sont cependant bien différentes. Les raquettes n’ont pas encore été inventées, on y joue avec la main (d’où le terme « paume ») ou en utilisant des gants pour ne pas se blesser. « Tennis » est dérivé du terme « tenez », mot que…

  • Crimes et maladies,  Croyances et moeurs,  Mensonges, complots et mascarades,  Moyen-Age,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois

    L’assassinat des petits-fils de Clovis

      Le partage    A sa mort en 511, le Roi mérovingien Clovis Ier, considéré comme le premier souverain chrétien des Francs, laisse un territoire immense.    Il ne s’était pas contenté longtemps du petit royaume des Francs saliens dont il avait hérité à la mort de son père Childéric Ier. Utilisant de moyens radicaux (la guerre et le meurtre…) pour unifier une grande partie des tribus franques sous son égide, Clovis employa sa vie à bâtir un véritable royaume. Ce dernier doit à présent être partagé entre ses fils, ainsi que l’impose la loi salique.    Son fils aîné Thierry, issu de sa première union avec une princesse païenne,…

  • Les allées du pouvoir,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Progéniture et fratrie : casse-tête chinois

    Blanche contre Marguerite : pour l’amour de Saint-Louis ?

         L’histoire, telle que l’on croit la connaître, est devenue une légende : celle de Marguerite de Provence qui, en épousant le jeune Roi de France Louis IX en 1234, épouse aussi sa mère Blanche de Castille… Elle se révèle être une belle-mère tyrannique, jalouse et mesquine, empêchant aux époux de vivre leur amour, usant de tous les stratagèmes pour détacher Louis de Marguerite, celle qui ose lui voler l’amour de son fils.    Une légende qui mérite d’être nuancée. Cette compétition entre les deux Reines prend en réalité la forme d’une relation complexe, où s’entremêlent amour familial, sentiments personnels et considérations politiques…   La Jeune Reine    Rappelons que…

  • Les allées du pouvoir,  Mensonges, complots et mascarades,  Moyen-Age

    Isabelle d’Angoulême, épouse de Jean Sans Terre

            Mariée à l’un des souverains les plus controversés de l’Histoire de l’Angleterre, Isabelle d’Angoulême fait partie de ces femmes de tête du Moyen-Âge, dont la vie digne d’un roman mérite d’être contée !   Le « kidnapping » d’Isabelle par Jean Sans Terre    Celui qui passera à la postérité sous le nom de Jean Sans Terre n’était pas du tout destiné à régner. Il est le dernier fils du Roi d’Angleterre Henri II et de son épouse Aliénor d’Aquitaine. Après la mort de ses trois frères aînés, et le règne de 10 ans de Richard Cœur de Lion, la couronne enfin lui revient…    Depuis ses plus jeunes…

  • Croyances et moeurs,  Moyen-Age

    Hildegarde de Bingen et la sexualité féminine

    La femme, diabolique tentatrice    Le XIIème siècle est celui d’une l’Église triomphante, une Église dite « grégorienne » qui doit son nom au pape Grégoire VII (1073 – 1086). La doctrine se fonde sur la lutte contre la dépravation des mœurs. Le corps, « abominable vêtement de l’âme », est diabolisé.    Ce siècle est aussi héritier d’une tendance misogyne bien ancrée dans les esprits : il sera suivi par bien d’autres. Aux hommes l’espace public, la guerre et le pouvoir. Aux femmes l’espace privé, la maison ou le couvent.    L’Église condamne fermement la « fornication » : la femme devient l’obstacle à la spiritualité, un être dangereux. On la méprise, au même titre que la…

  • Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII
    Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien,  Renaissance,  XVII et XVIIIème siècles

    Les animaux exotiques des Rois : de Charlemagne à Louis XIII

           Cadeaux diplomatiques, caprices personnels, souvenirs de voyages ou encore spécimens rapportés par des naturalistes en expédition… les animaux exotiques fascinent les souverains d’Europe.    Qu’il s’agisse de montrer sa puissance, d’étaler la fortune de son pays, de divertir et étonner sa Cour, ou encore de faire progresser la science, posséder un animal rare constitue toujours une marque de noblesse et de grandeur. Les monarques français s’adonnent eux aussi, et avec passion, à cette mode séculaire.   Un éléphant, un ours et un lion pour Charlemagne     Durant le très haut Moyen-Age, il est peu fait mention d’animaux exotiques. On sait que Clotaire II (534 – 628) possède…

  • Croyances et moeurs,  Moyen-Age,  Princes au quotidien

    Louis XI : quand la peur de la mort rend superstitieux !

      Une piété intéressée    Sous le règne de Louis XI (1461 – 1483), vie quotidienne et religion ne font qu’un pour la plupart des hommes, seigneurs comme paysans. Mais le souverain consacre davantage de temps aux exercices religieux que la majorité de ses sujets : sa piété ardente, qui le fait parfois passer trois jours en méditation, s’accompagne d’une tendance à la superstition. En matière de religion, son instinct l’entrainait au-delà des pratiques qu’enseignait la foi catholique.    En adoration perpétuelle devant la Vierge, qu’il vénère particulièrement, il cultive l’attention de nombreux saints (ne se cantonnant pas aux frontières de son royaume), entend des messes spéciales et se rend fréquemment en…