Actualités

Art au service du pouvoir : Napoléon Ier – Napoléon III

 

   Les innombrables expositions qu’offre Paris nous feraient presque oublier celles qui, tout aussi intéressantes et facilement accessibles, se situent en proche banlieue ! C’est le cas de l’exposition « Art au service du pouvoir : Napoléon Ier – Napoléon III », à Rueil-Malmaison.

 

Une belle sélection

Mouchoir de deuil de l'Impératrice Eugénie et son écrin - Maison Leroy, dentelle, soie, cristal gravé - Musée Hébert, Paris
Mouchoir de deuil de l’Impératrice Eugénie et son écrin – Maison Leroy, dentelle, soie, cristal gravé – Musée Hébert, Paris

   Cette exposition nous replonge au cœur des deux Empires qui ont marqué le XIXème siècle. Au fil du parcours de visite homogène, cohérent, et agréable grâce à une scénographie très réussie, une belle sélection d’œuvres s’offre à notre regard inquisiteur. Peintures, mobilier, pièces d’orfèvreries… Toute la famille est mise à contribution de la propagande impériale, comme nous le rappellent notamment les deux magnifiques plats à cloche aux armes de Madame Mère, réalisation du célèbre Jean-Baptiste Odiot.

   Des objets émouvants rarement exposés, comme le mouchoir de deuil de l’Impératrice Eugénie dans son écrin, par la Maison Leroy, ou des effigies du Roi de Rome, mettent l’accent sur l’importance de la famille impériale. On oublie souvent que la légitimité des Bonaparte n’est pas celle des Bourbons. Pour les deux Empereurs, les figures de leurs épouses et de leurs enfants revêtent une importance capitale, viennent souligner une forme de continuité dynastique.

   Plus cocasse, on peut observer le verre à Porto au chiffre de Napoléon III, ou encore le fusil de chasse du Roi Jérôme, dont il fit cadeau à Alexandre Dumas.

   Ce mélange d’oeuvres grandiloquentes destinées à représenter l’Empire auprès des monarchies européennes, et plus intimes car vouées à un usage personnel, fait tout le charme de l’exposition ! 

 

Pour qui ?

   L’exposition est parfaite pour ceux qui désirent une première approche un peu originale sur le Premier et le Second Empire. Ceux qui souhaitent s’offrir le luxe d’observer quelques œuvres inédites y trouveront également leur compte ! La Fondation Napoléon présente de nombreux objets de sa fabuleuse collection, et quelques collectionneurs privés prêtent leurs trésors. 

   Petit bémol (il en faut bien !), l’exposition ne permet pas de saisir véritablement l’importance de Napoléon Ier et Napoléon III, par leur personnalité respective, dans la création artistique de l’époque. J’aurais aimé en savoir davantage sur la façon dont la politique s’est justement immiscée dans l’art pour la mettre au service des Empires.

   Heureusement, le merveilleux catalogue de l’exposition, que je ne peux que recommander, complète idéalement le parcours car il s’étend de façon beaucoup plus pointue sur le sujet. Très bien écrit, admirablement présenté, c’est un incontournable. 

    « Art au service du pouvoir » est à voir jusqu’au 9 juillet dans l’espace dédié à l’atelier Grognard de Rueil-Malmaison. Je vous conseille de combiner cette sortie avec une visite du Château de Malmaison, demeure de l’Impératrice Joséphine situé à 100 mètres, pour une immersion totale dans le siècle napoléonien !

Trône de Napoléon Ier – Jacob Desmalter, 1805 – Collection Bruno Ledoux

 

Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à commenter, partager, et soutenir le blog sur Tipeee !

image-fin-articles

Ma plume vous plaît ? Découvrez mon livre : Royales Passions !

Laissez un commentaire !

%d bloggers like this: